Une opération de rapatriement de migrants clandestins lancée dans trente wilayas

Le ministère des affaires étrangères a adressé une instruction, au début de cette semaine, à 30 walis les appelant à relancer le rapatriement des migrants en résidence illégale sur le territoire national et ceux impliqués dans des réseaux de mendicité, rapporte le quotidien Liberté.

Les wilayas concernées par cette instruction, selon la même source sont El-Tarf, Annaba, Skikda, Jijel, Béjaïa, Sétif, Souk-Ahras, Guelma, Mila, Constantine, Tébessa, Oum El-Bouaghi, Khenchela, Batna, Bordj Bou-Arréridj, Bouira, M’sila, Alger, Blida, Boumerdès, Tizi Ouzou, Tipasa, Tlemcen, Oran, Tiaret, Laghouat, Ghardaïa, Biskra, El-Oued et Ouargla.

Le document émis et signé par le MAE a tracé les itinéraires du rapatriement sur les wilayas du nord, et a prévu une escale à Ghardaïa, où devraient converger les convois venant de toutes les wilayas concernées par cette opération.

Après l’escale de Ghardaïa, le convoi des migrants reprendra la route vers les centres d’accueil implantés à Tamanrasset, puis vers leurs pays d’origine. Il est à noter que cette opération est supervisée par plusieurs encadreurs relevant des secteurs des affaires étrangères, de la solidarité nationale, de l’intérieur et des collectivités locales, de la santé, des transports et des volontaires du Croissant-Rouge algérien.