Une influenceuse algérienne fait sensation en se baladant en hayek à Istanbul

Une influenceuse algérienne fait sensation en se baladant en hayek à Istanbul

Les tenues traditionnelles algériennes font un retour en force sur le devant de la scène ces dernières années. Ainsi, les karakous, caftans, mlahfa et autres blousa sont de nouveau mis en avant par la nouvelle génération. C’est notamment le cas sur les réseaux sociaux, où une campagne de « restitution » du patrimoine national a été lancée par de nombreux influenceurs.
Farida Tamoud en est un bon exemple ; l’instagrammeuse aux 310 000 abonnés a récemment entreprit de faire connaître les tenues traditionnelles algériennes en Turquie, spécifiquement le « Hayek ». 

Le hayek algérien fait un tabac en Turquie grâce à l’influenceuse Farida Tamoud

Farida Tamoud est une créatrice de contenu algérienne qui réside actuellement à Istanbul, en Turquie. Si elle est éprise de la culture de son pays hôte, elle n’en oublie pas non plus de faire honneur au patrimoine de son Algérie natale. Elle partage ainsi régulièrement du contenu visant à promouvoir les traditions locales sur ses plateformes sociales.

À LIRE AUSSI : Khit Erouh : les Algériens s’enflamment après le mariage de 2 influenceurs arabes

View this post on Instagram

A post shared by Farida Tamoud | فريدة تمود🇩🇿 (@tamoud_farida)

Le dernier en date est une vidéo d’elle portant fièrement le hayek algérien et se baladant dans les rues d’Istanbul. Le look immaculé du hayek ne passe pas inaperçu dans la capitale turque, il lui vaut tout de suite les compliments des passants. Certains s’empressent même de prendre des photos avec la jeune femme pour immortaliser l’instant.

Culture algérienne : le Khit Errouh au cœur d’une polémique

Farida ajoute une touche de patriotisme à son look en arborant le fameux « Khit Errouh », en clin d’œil à la dernière polémique lancée sur l’ornement. Ce bijou de tête purement algérien a fait l’objet d’une appropriation culturelle lors du mariage de deux influenceurs arabes récemment. L’événement a suscité un outrage général parmi le public algérien, et de nombreuses personnes ont pris les réseaux sociaux pour exprimer leur mécontentement et leur aberration.

À LIRE AUSSI : Polémique autour du Haïk : des personnalités algériennes répondent aux marocains

En réponse à ça, une campagne massive de réappropriation du patrimoine a été lancée sur les réseaux. Elle a notamment été marquée par des photos de plusieurs personnalités publiques telles que Numidia Lezoul, ou encore la cheffe Chahrazed Laouedj, portant le bijou.