Un sondage revient sur l’usage de l’internet sous nos cieux Les Algériens accrocs au Facebook

Un sondage revient sur l’usage de l’internet sous nos cieux Les Algériens accrocs au Facebook

internet-et-societe-facebook-nous-rend-til-heureux (1).jpgDevenus à la mode depuis quelques temps, les réseaux sociaux de part le monde ont capté l’attention des internautes algériens. En effet, Facebook reste le réseau social incontournable des internautes algériens. 66,4 % d’entre eux y passent plus de 30 minutes par jour.

En pleine période de croissance, l’Internet en Algérie devient de plus en plus la nouvelle «Mecque» de millions d’internautes. Depuis quelques années, les Algériens s’équipent de plus en plus de matériel informatique et se connectent à Internet.

Après la ruée vers les cybercafés, ce sont maintenant les foyers qui adoptent ce réflexe et Internet devient une affaire de famille et l’ADSL prend place chez des centaines de milliers de familles algériennes. Mais une fois connectés, quels sont les centres d’intérêts de ces jeunes et moins jeunes qui découvrent la toile et la liberté de contacter le monde entier ?

Pour sa quatrième édition et afin de déterminer les besoins des internautes algériens par rapport au marché des TIC, Webdialna a consacré ses efforts à une étude du comportement de 13 600 internautes en Algérie pendant six semaines et les premiers résultats sont dignes d’intérêt, notamment auprès des opérateurs économiques (Etat, entreprises, administrations…) qui manquent cruellement de données statistiques fiables à même de leur permettre d’exploiter cette situation qui est un fait, plus qu’une tendance.

Les deux entreprises IDEATIC et Med&Com ont initié cette étude pour répondre aux besoins de ces acteurs de l’économie en se fixant pour objectif non seulement de décrypter les usages et les perceptions des internautes, mais également de récolter leurs opinions et leurs attentes sur des thèmes tels que l’ADSL, l’Internet via le mobile, le e-Commerce, le projet Ousratic, sans oublier le phénomène social : Facebook.

Consciente de l’expansion des TIC en Algérie, l’étude, en question a également permis de définir les besoins des internautes, afin d’améliorer les nouvelles offres et lancer de nouveaux services tel que le e-paiement. En effet, les premiers résultats de l’enquête révèlent que 76,7 % des internautes, déclarent qu’Internet est un outil indispensable et se connectent plusieurs fois par jour, et plus de 55 % y passent plus de trois heures par jour face à leur écran.

L’étude révèle aussi que le sexe masculin est largement plus attaché à Internet avec un pourcentage de 68,3 % contre 31,7 % de femmes et que les internautes du Web algérien sont une population jeune près de 60% sont âgés de 20 à 35 ans, répartis comme suit : 10- 14 ans : 0,7%; 15-19 ans : 8,4 %, 20-25 ans : 24,7 %, 26-35 ans : 35,2 % ; 36-45 ans : 17,3 %, 46-59 ans: 12,1 %, 60 ans et plus : 1,7%.

Il est à préciser que l’échantillon étudié permet de déduire que 63,4 % des internautes algériens sont des universitaires avec un niveau d’instruction d’au moins BAC+1 à 3, les autres sont des lycéens avec 18,2 %. Géographiquement, le centre du pays comporte 50% des internautes algériens, au moment où l’est du pays détient 22% d’entre eux.

La région Ouest arrive en troisième position avec 17 % puis arrive le sud du pays avec 11%. Contrairement à ce que l’on aurait pensé, les internautes algériens commencent à délaisser les cybercafés pour se connecter à partir de chez eux. En effet, ils sont 88,7 % à préférer se connecter à partir du domicile contre 31,2 % qui se connectent depuis leur lieu de travail.

Cela s’explique notamment par le développement de l’offre ADSL pour les particuliers (plus de 585 455 abonnés en résidentiel) et la baisse des tarifs d’abonnement. Les 21, % internautes restant se connectent le plus souvent à partir des cybercafés, des maisons de jeunes et des médiathèques.

Les moins privilégiés, soit 10,8 %, déclarent se connecter le plus souvent à partir de leur école/collège/université, et 10,9% de chez leurs proches ou de chez des amis. Depuis la multiplication des offres internet pour les particuliers, la majorité des internautes algériens disposent d’un abonnement ADSL à la maison (82,7 %), il est indiqué que 1,6 % sont encore au bas débit (type1515) et 3,5 % déclarent se connecter à l’aide des clés mobiles type Mobiconnect de Mobilis, Clé N’ternet de Nedjma et DjezzyConnect de Djezzy.

Concernant les débits de connexion utilisés, seul 38% des internautes algériens utilisent un débit égal ou supérieur à 1 Mo et 30 % utilisent celui à 512 Ko. Dans une deuxième partie de l’étude menée par IDEATIC en collaboration avec Amine Kessouri, enseignant chercheur à l’ENSSEA (ex- INPS), les orientations des internautes ont été passées à la loupe.

Une fois sur la toile, les internautes algériens sont partagés en trois grandes catégories : Il y a ceux qui communiquent à outrance, ils sont une majorité avec 78,2 % qui envoient et reçoivent des mails (courriers électroniques), 55,3 % utilisent les réseaux sociaux comme : Facebook, 45,1% utilisent une messagerie instantanée (type MSN, Yahoo Messenger), 28,7% passent leurs coups de téléphone via le web (Skype), et 5,2 % font de la visioconférence. À la recherche de l’information, 72,6 % utilisent les moteurs de recherche, 20 % souhaitent lier des contacts d’affaires.

À QUAND L’AVÈNEMENT DE LA 3G ?

Il est avancé aussi qu’Internet est progressivement devenu le média de tous les médias, ce constat est conforté par les 71,1% des internautes qui lisent la presse en ligne, les 21% d’entre eux qui écoutent la radio et 13,4 % regardent la télévision. Cette approche approfondie démontre qu’Internet reste, selon les internautes algériens, le média par excellence, pour obtenir des informations sur les événements et l’actualité avec 74,5%.

Concernant le chapitre de l’Internet mobile, le sondage d’Ideatic relève que les téléphones avec options très avancées (Smartphones) sont très prisés auprés des internautes. Samsung et nokia sont les marques de téléphone les plus utilisées avec respectivement 46,9% et 42,5%, Appl Iphone 11%, Sony 8,7, LG 7,8, Blackberry 4,2%, HTC 2,7%.

Ces téléphones portables sont utilisés selon 46,4% des internautes pour écouter de la musique, 40,3% pour se connecter à Internet, et 34,9% pour utiliser des applications. Sur un autre volet, impatients de l’arrivée de la 3G, plus de 57% d’internautes souhaitent avoir une offre prépayée et près de 50% avouent être prêts à débourser moins de 500 DA pour se connecter à Internet via leur mobile.

Le paiement électronique, dans cette étude, ils déclarent que 17% d’internautes possèdent une carte de paiement électronique, et près de 36% souhaitent en avoir, 87,2% l’utilisent pour retirer de l’espèce, 26,9% pour payer leur achats et 15,5 pour payer leur factures. En se référant à la réalité le paiement électronique n’existe pas encore en Algérie, donc cette partie d’étude ne reste pas fiable.

Le volet e-Commerce à occupé une partie importante de l’étude. Afin d’améliorer les nouvelles offres et lancer de nouveaux services, Webdialna a voulu connaître ce que les internautes souhaiteraient acheter comme biens et services en ligne : en première position on retrouve les meubles, appareils électroniques, électroménagers, TV et Vidéo avec 55,3%, pour en finir avec les longues files d’attente auprès des différents fournisseurs, 55% souhaitent acheter les billets d’avions, de trains sur internet.

En deuxième position, il ya les réservations d’hôtels avec 53,4% et l’achat de vêtements, des bijoux et des cadeaux qui suit avec 46%. Les livres, revues et journaux sont en troisième position avec 45,3%, les médicaments eux suivent avec 34,9%.

Enfin, devenus à la mode depuis quelques temps, les réseaux sociaux de part le monde ont capté l’attention des internautes algériens. En effet, Facebook reste le réseau social incontournable des internautes algériens. 66,4 % d’entre eux y passent plus de 30 minutes par jour.

Tassist F.