Un membre d’Al-Qaïda employé dans une centrale nucléaire aux USA

Un membre d’Al-Qaïda employé dans une centrale nucléaire aux USA

centrale-nucleaire-4138512xthqe_1379.jpgUn membre présumé d’AlQaïda, actuellement détenu au Yémen, a occupé un poste subalterne dans une centrale nucléaire américaine de 2002 à 2008, a révélé un porte-parole de la centrale vendredi.

Charif Mobaïli a travaillé dans une centrale de Public Service Enterprise Group (PSEG) dans le New Jersey, a indiqué Joseph Delmar, un porte-parole du groupe.

«Lorsqu’il travaillait chez nous, (Mobaïli) a effectué des tâches mineures, qui consistaient à transporter des fournitures et à intervenir lors de travaux de maintenance.

Il a également été employé dans d’autres centrales nucléaires de la région», a dit M. Delmar. M. Delmar a toutefois pris soin de préciser que le suspect n’avait jamais été considéré comme une personne à risque.

«En 2008, cette personne a reçu le feu vert des autorités fédérales nécessaire pour travailler dans le nucléaire aux Etats-Unis», a observé M. Delmar.

Dimanche dernier, Charif Mobaïli a tué un de ses gardes et en a blessé un autre grièvement alors qu’il tentait de s’évader d’un hôpital de Sanaa, la capitale du Yémen, où il était hospitalisé. Sa tentative d’évasion a échoué.

Selon le ministère yéménite de la Défense, il faisait partie d’AlQaïda et «est impliqué dans plusieurs attaques terroristes».