Un général à la retraite poursuit en justice un quotidien français

mercredi 13 juin 2018 à 23:08
Source de l'article : Echoroukonline.com

Un ancien responsable des ressources humaines au ministère de la Défense nationale (MDN), le général à la retraite “Ali. Gh.” a défié un journal français de donner des preuves sur sa rencontre avec des responsables des services secrets américains à l’ambassade des États-Unis à Paris. De ce fait, il a décidé de poursuivre ce titre en justice.

L’officier a démenti ce qui le journal hexagonal lui avait attribué. Dans un démenti publié dans le site dudit titre La réponse du général Ali Ghediri à Mondafrique, le général à la retraite a mis au défi le journal d’apporter des preuves sous peine de l’ester en justice.

Le journal Mondafrique de Nicolas Beau avait révélé la participation du “général” ainsi que d’une ministre du gouvernement Sellal (non-citée) à une rencontre discrète aux côtés des officiels américains à l’ambassade US à Paris. Une rencontre liée par le titre aux préparatifs précédant les prochaines échéances politiques.

L’officier de l’Armée a accusé le propriétaire du journal de travailler pour le compte de certaines parties qu’il n’a pas citées, sachant que ce dernier a présenté “Ali.Gh” comme un proche du patron du DRS, le général Mohamed Mediène, dit Toufik.

“La confrontation ne me fait pas peur…  Il est tout aussi important que vous sachiez qu’en quittant l’armée, pour les raisons qui somme toute demeureront miennes, je n’ai nullement renoncé à mes convictions…En moi, elle (l’Armée) a insufflé l’abnégation, le désintéressement, l’esprit de sacrifice et, surtout, l’amour de la Patrie… Toutes ces valeurs, qu’il ne vous en déplaise et à tant d’autres, sont celles qui ont fait de nous des hommes libres pour tout nous dire tout haut et bien en face, sans recourir à des parties tierces… Ceci relève chez nous, ni plus ni moins, dans les formes que vous avez décrites, de la trahison”, peut-on lire dans le démenti opposé par le général.

Ali.Gh ainsi qu’un certain nombre d’officiers supérieurs de l’institution militaire, dont le général Toufik ont été mis à la retraite en 2015.

Notons que ce n’est plus la première fois que d’anciens militaires poursuivent en justice le  Mondafrique, dont le dernier en date fut le général Khaled Nezzar.

Qui plus est, le titre a également été poursuivi par l’ancien secrétaire général du FLN, Amar Saadani après qu’il ait évoqué les biens immobiliers détenus par ce dernier à Paris.

Mohamed Meslem / Traduit par: Moussa. K.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,205 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5