Un cliché du vieux Alger aux archives françaises, Acheté à 30 000 euros

Un cliché du vieux Alger aux archives françaises, Acheté à 30 000 euros

2014-Alger_Centre_02_676160789.jpgDans le langage officiel et populaire, on a toujours admis que l’Algérie possède un patrimoine culturel « inestimable. » Mais, ni institution ni bureau spécialisé n’a fait une étude pour estimer ce trésor, hormis quelques exemples ça et là qui nous renseignent sur certaines perles exhibées fièrement par certains musés à travers le monde notamment aux Etats unies, en Turquie, en Italie et en France.

C’est le cas d’un cliché de photo récemment acquis par le ministère de la Culture français. Il se trouve actuellement aux archives nationales françaises à Aix-en-Provence, dans le sud de la France.

En tout état de cause, ce cliché à été acheté 30 000 euros par l’Etat français auprès d’une société Sothebuy’s fondée en 1744, en faisant valoir le principe de préemption. C’est-à-dire le droit d’acquérir prioritairement la vente de cette œuvre d’art par l’Etat français. Le cliché est unique en son genre vue la technique photographique de l’époque qu’on utilise plus aujourd’hui.

Le précède de la pris de cette photo est antérieur à l’invention de la pellicule en 1948 polaroid. Cette technique a été mise au point par Louis Daguerre en 1839. De dimension 12 x 16 cm, à peine la dimension d’une carte postale ordinaire, cette photos par un citoyen anonyme en 1844. Soit 14 ans après le début de la colonisation en 1930. Elle illustre

Après la fameuse « Baigneuse», bradé à 300 000 DA, retrouvée par la police nationale, le rapatriement du masque de Gorgone récupéré de Tunisie après une longue démarche qui se trouve actuellement au Musée national de l’Antiquité, voilà une bonne nouvelle pour l’Algérie qui a désormais une pièce culturelle qui figure peut-être dans le livre de Guinness record. Un cliché à 30 000 euros qu’on ne risque pas de le trouver dans son grenier. Qui a dit qu’Alger a livré tout son charme?

Mahmoud Chaal