Un ancien PDG de Sonatrach s’exprime sur la loi sur les hydrocarbures

Dans un entretien accordé au quotidien El Watan, l’ancien PDG de Sonatrach, Nazim Zouiouèche a analysé le Projet de loi sur les hydrocarbures.

« Dans les circonstances actuelles, se lancer dans la promulgation de la loi sur les hydrocarbures semble prématuré », a-t-il indiqué.

« Les prévisions du marché pétrolier pour 2020, qui ne sont pas optimistes – un pétrole autour de 60 dollars le baril et un gaz à 2 dollars, le million de BTU – ­ne poussent pas les investisseurs à s’impliquer. Promulguer une telle loi alors que nous sommes en processus pour élire un nouveau gouvernement peut amener les investisseurs potentiels à craindre une remise en cause, même partielle par ce nouvel Exécutif», a affirmé l’expert pétrolier.

Pour Nazim Zouiouèche, « le projet de loi sur les hydrocarbures introduit des nouveautés qui ne sont pas nécessairement des avancées. Nouvelles formes de partenariat, diminution des taux d’imposition, diminution de la redevance, ne sont pas dans notre cas un outil de relance de l’activité en partenariat comme semble vouloir l’être ce projet de loi ».