Un ancien cadre du FCE placé sous mandat de dépôt

Un ancien cadre du FCE placé sous mandat de dépôt

Un ancien responsable auprès du Forum des chefs d’entreprise FCE (actuelle CAPC) vient d’être placé sous mandat de dépôt pour des soupçons liés à son activité au sein d’un Institut d’enseignement supérieur en management, qu’il détient.

Il y a quelques jours, la justice s’est intéressée aux activités commerciales d’un ancien responsable auprès du Forum des chefs d’entreprise (FCE). Il s’agit de Brahim Benabdeslam, qui avait occupé à maintes reprises le poste de vice-président du FCE.

En effet, Brahim Benabdeslam, le fondateur et Directeur de MDI, un institut d’enseignement supérieur en management, a été placé au cours de la semaine dernière, sous mandat de dépôt, a-t-on confirmé auprès de source sûre.

Concernant les motifs, cette mesure a été décidée à son encontre suite à une enquête diligentée sur les activités de son Institut de formation MDIAlgiers Business School. Pour le moment, peu d’éléments sont disponibles pour confirmer avec certitude ce qu’on lui reproche.

“Transfert illicite et blanchiment d’argent”

En outre, tout porte à croire que Brahim Benabdeslam se retrouve confronté à des accusations qui portent essentiellement sur “le transfert illicite et le blanchiment d’argent”, indique-t-on encore. Il convient de noter que le MDI est classé première Busness-school au niveau national et 4e au niveau continental.

Pour rappel, Brahim Benabdeslam était un expert auprès du Conseil National Consultatif de la PME. Il avait présidé depuis novembre 2012 le Comité d’Orientation stratégique (COS) du forum des Chefs d’Entreprises (l’actuelle Confédération algérienne du patronat citoyen CAPC).