Un 38e mardi contre la « justice du téléphone »

Dans plusieurs wilayas du pays, des citoyens se sont mobilisés pour le 38e mardi du mouvement estudiantin.

Si les étudiants et le reste de la population ayant participé à la marche d’aujourd’hui ont porté les revendications habituelles à savoir le départ du système et le rejet de l’élection présidentielle, ils ont particulièrement visé la Justice précisément le tribunal de Sidi M’hamed, « les juges du tribunal de Sidi M’hamed vénèrent Gaid Salah »  ont scandé les manifestants.

Tard la nuit, un verdict lourd a été prononcé contre 21 porteurs de drapeau amazigh, ils ont été condamnés à un de prison ferme dont 6 mois avec sursis et six mois ferme assortis de 30 000 DA d’amende. Les étudiants ont soutien aux détenus d’opinion ont fustigé la « Justice du téléphone » avec à leur tête le tribunal de Sidi M’hamed.

A Béjaia comme à Alger et à Bouira, des manifestants ont reproché à la Justice ses dernières décisions concernant les militant du Hirak. Des protestataire ont observé un sit-in devant le tribunal de Béjaia pour protester contre les verdicts prononcés.