Tunisie : un nouveau “train” de mesures pour les voyageurs algériens

Tunisie : un nouveau “train” de mesures pour les voyageurs algériens

La Tunisie a annoncé, samedi 27 novembre, de durcir ses conditions d’entrée à son territoire et dévoile une série de mesures pour prévenir la propagation du virus notamment après l’apparition du variant Omicron.

Après le Maroc c’est au tour de la Tunisie d’imposer ses conditions d’accès à son territoire. Dans un communiqué rendu public, hier samedi, le ministère tunisien de la Santé a entrepris une batterie de mesures préventives afin d’éviter la propagation du virus.

La Tunisie n’a pas tardé à réagir “en raison de l’évolution de la situation sanitaire dans le monde liée au virus Covid-19 et la hausse alarmantes des cas positifs au virus ainsi que le nombre préoccupant de décès enregistré dans plusieurs pays sans oublier l’apparition du nouveau variant”, est-il écrit dans le communiqué du ministère tunisien de la santé.

Nouveau train de mesures pour les voyageurs

La Tunisie a décidé d’un nouveau train de mesures prises dans le cadre de la hausse des cas de contamination au Covid-19 et l’apparition du nouveau variant “Omicron“. Ces mesures seront effectives à partir du 01 décembre 2021.

En effet, et selon le communiqué, “Il est strictement obligatoire pour les voyageurs étrangers entrant en Tunisie, âgés de plus de 18 ans, de présenter une preuve de vaccination totale contre le virus. Tous les passagers entrants âgés de plus de 6 ans doivent présenter un test PCR de moins de 48 h”.

Pour les voyageurs tunisiens ou étrangers résidents en Tunisie qui n’ont pas été vaccinés, “ces derniers sont soumis à une période de confinement de dix jours qui sera à leurs frais dans un hôtel dédié à cet effet”, écrit-on dans le communiqué.

“Une obligation de passer un second test PCR au neuvième jour de sorte que les résultats soient rendus le 10e jour du confinement”, précise la même source. Néanmoins,  Si le passager est testé positif, il est obligatoirement transféré dans un centre d’isolement, et ce, à ses frais. Pareil pour tous les passagers testés positifs à leur entrée en Tunisie”, ajoute-t-on.

S’agissant des personnes “entrant en Tunisie pour des motifs médicaux, ces derniers doivent obtenir l’autorisation du ministère de la Santé se soumettant également à toutes les mesures précédemment annoncées”, indique le communiqué.