Tribunal criminel d’Oran: Le procès Salsabile, en ouverture de la 3ème session criminelle

mardi 18 septembre 2018 à 11:57
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

M. Nadir

Tribunal criminel d’Oran: Le procès Salsabile, en ouverture de la 3ème session criminelle

  La 3ème session ordinaire du Tribunal criminel de 1re instance d’Oran s’ouvrira, ce mercredi, avec le procès de l’assassin présumé de la petite Salsabile, et son supposé complice. Kh. Aziz, né en mars 2000, devra répondre des chefs d’accusation de meurtre avec préméditation et d’attentat à la pudeur, sur mineure de moins de 16 ans, tandis que Ch. Mohamed, né en janvier 1987, sera jugé pour complicité de meurtre. Les faits de cette sordide affaire remontent au samedi 18 août 2018, quand Z. Salsabile, 8 ans, est sortie du domicile familial sis à Haï Chouhada, à l’est d’Oran, pour acheter du sucre. Alarmés par l’absence prolongée de leur enfant, les parents partent à sa recherche et progressivement, les voisins du quartier et la police, avertie entre temps par le père, se joignent aux recherches. Mais en vain.
Ce n’est qu’aux environs d’une heure du matin que Salsabile sera découverte, morte, dans un sac en plastique, jeté non loin de la maison familiale. L’autopsie effectuée par le médecin légal révèlera la présence de traces de viol et de strangulation sur le corps de la victime. L’enquête de la police, ouverte dans un contexte de colère populaire exacerbée par la multiplicité des kidnappings et meurtres d’enfants, ces 6 dernières années, aboutira rapidement à l’interpellation de Kh. Aziz, voisin de la famille de Salsabile, qui se mettra très vite à table, en avouant être l’auteur de l’horrible crime. Ch. Mohamed, ami du présumé assassin, sera interpellé quelques heures, plus tard et inculpé de complicité, pour avoir, selon l’accusation, aidé Aziz à transporter le corps de la victime, à bord de son véhicule et le jeter dans la rue. Les deux hommes seront jugés alors que la rue continue de réclamer l’application de la peine de mort pour les tueurs d’enfants.
Avec le procès Salsabile, ce sont pas moins de 25 affaires de viols et/ou attentats à la pudeur, dont la majorité concerne des mineurs, que le Tribunal criminel de 1re instance devra juger entre le 19 septembre et le 21 octobre 2018.
Sur le total de 55 procès impliquant 123 inculpés, enrôlés pour cette 1re partie de la session, 12 portent sur le meurtre et la tentative de meurtre.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 1,145 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5