Touati et son parti s’installent à Constantine

Touati et son parti s’installent à Constantine

03b_230103238.jpgLe leader du Front national algérien a procédé hier à l’installation de la nouvelle commission de wilaya, formée de sept militants et qui se chargera de l’organisation de l’assemblée en vue de désigner des responsables locaux. L’échéance est fixée avant 2009.

Fini le temps du travail occasionnel «opportuniste», place aux militants engagés pour un autre démarrage au Front national algérien conformément aux dernières restructurations et directives résultant des dernières rencontres de la centrale. C’est le message clair destiné par le responsable aux adeptes du front : «Il importe de corriger les erreurs commises depuis la mise sur pied du parti et lui apporter une révision organique, tout en légitimant les bureaux actifs répartis en différentes willayas», réaffirmera-t-il Le Front national algérien (FNA) compte atteindre les 700 000 nouveaux adhérents d’ici l’an 2010. Une ambition qui vient ainsi répondre aux dernières décisions émanant du second congrès et du conseil national du parti, en l’occurrence la «restructuration des bureaux locaux du FNA».

Touati a révélé devant ses militants, à l’université populaire de Constantine (UP) que le but est désormais de «parvenir à se préparer aux prochaines élections électorales tout en exhortant ses pairs à investir davantage le terrain dans les communes et à mettre à exécution les recommandations issues du dernier congrès du front». Sur ce dernier point, on apprend que le parti «envisage d’ouvrir des antennes dans plusieurs cellules en vue d’assurer la couverture des 1 541 communes avant 2010». Par ailleurs, l’orateur précisera que «l’installation de nouveaux bureaux communaux sera effective avant l’année en cours ainsi que la tenue des assemblées générales à travers les différentes wilayas».

En conclusion, le FNA, annihilé lors du scrutin du 9 avril dernier, songerait à réengager son second souffle pour jouer à l’opposant farouche au système d’autant que les dissidents de ce parti sont revenus à des meilleurs sentiments, selon Touati.