top 20 des personnalités algériennes ayant marqué 2012 ,chadli bendjedid, toufik makhloufi, ali haddad et les autres

top 20 des personnalités algériennes ayant marqué 2012 ,chadli bendjedid, toufik makhloufi, ali haddad et les autres

algeria-chadli.jpgLes médias se pressent afin de revenir sur les évènements ayant marqué l’année écoulée. Le site almanach-dz.com a, pour sa part, opté pour une liste de personnalités, groupes de personnes ou entreprises algériens à avoir marqué, d’une manière ou d’une autre, la vie politique, sportive, économique ou culturelle du pays durant 2012.

Le choix du Top 20 de ces personnalités s’est fait sur la base d’une observation continuelle des médias et de la société tout au long de l’année avec, en parallèle, la récolte d’avis et d’opinions dans les milieux de l’enseignement universitaire et de la presse. Ainsi, la première position revient à Chadli Bendjedid, troisième président de la République, disparu le 6 octobre à l’âge de 83 ans, et dont les mémoires tant attendues ont paru le 1er novembre.

La 2e position du Top 20 revient à une autre personnalité politique. Il s’agit du chef historique du Front des forces sociales, Hocine Aït Ahmed qui, près de 50 ans à la tête du parti qu’il a fondé en 1963, il annonce son retrait de la tête de cette formation. Les 3e et 4e positions sont remportées par des personnalités du monde sportif, à savoir Taoufik Makhloufi, l’athlète médaillé d’or aux JO de Londres qui a fait vibrer toute l’Algérie, et Vahid Halilhodzic, entraîneur de l’EN.

La 5e position est réservée à des hommes du monde de l’économie et de l’industrie, aux managers et entrepreneurs Slim Othmani, Issad Rebrab, Ali Haddad, Abdelouaheb Rahim, Khedidja Belkacadi avant de retrouver la réalisatrice, première femme dans le Top 20, Safinez Bousbia, suivie des scientifiques et physiciens Noureddine Melikechi et Belgacem Haba.

La jeune actrice et metteur en scène de théâtre reconnue, Adila Bendimered, arrive en 8e positon. La première personnalité du monde des médias et de la communication à paraître sur la liste n’est autre que Mohamed Messara, suivi des dessinateurs de presse Dilem de Liberté, Ayoub d’El Khabar et le Hic d’El Watan, puis des nouvelles chaînes TV off-shore qui n’ont pas attendu la promulgation de la loi sur l’ouverture médiatique pour émettre, à savoir les chaînes Echourouk TV, Ennahar TV et Djazaïria TV.

Outre Souhila El Hachemi, Badiâ Haddad et Abderrahmane Khelifa, les autres personnalités complétant ce Top 20 font pour la plupart d’entre elles partie de la vie politique et sont citées dans l’ordre à partir de la 14e place : Amara Benyounès, président du MPA, Amar Ghoul, président de TAJ et actuel ministre des Travaux publics, Abdelmalek Sellal, ancien ministre des Ressources en eau et Premier ministre depuis septembre dernier, Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale,

Khalida Toumi, ministre de la Culture, Souad  Bendjaballah, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme et, enfin, Abdelhamid Aberkane et Amar Benadouda, médecins et élus présidents d’APC en novembre dernier.

Mehdia Belkadi