Tlemcen: Des renforts pour la santé et quelques soucis

mercredi 23 janvier 2019 à 9:53
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Khaled Boumediene

Tlemcen: Des renforts pour la santé et quelques soucis

Un hôpital de 120 lits totalement achevé et fonctionnel à Remchi, un centre de lutte contre le cancer (CLCC) d’envergure régionale de 120 lits à Chetouane dont le service radiothérapie a débuté l’activité le 21 septembre 2017 (un service nucléaire sera opérationnel dans les prochains jours), cinq polycliniques achevées et fonctionnelles à El-Aricha, Bab El-Assa, Fellaoucene, Béni-Boussaïd et Maghnia, une polyclinique pratiquement achevée et prête à l’ouverture à Souani…

Autant de réalisations d’envergure dans le secteur de la santé de la wilaya de Tlemcen durant ces trois dernières années. Selon le directeur des équipements publics (DEP) de la wilaya de Tlemcen, Salah Rachid, cinq autres polycliniques sont en voie d’achèvement à Béni-Mester, Aïn Ghoraba, Sidi-Abdelli, Bouihi et Tlemcen, en vue de renforcer le travail de proximité et la décentralisation des soins. « La polyclinique de Tlemcen à Oujlida connaît des contraintes de manque de crédits de paiement », a expliqué, lundi dernier, le directeur des équipements publics de Tlemcen lors d’une brève entrevue.

Et d’ajouter : «Le nouveau projet de la polyclinique de Souahlia vient d’être lancé. Cependant, les deux autres polycliniques de Béni-Ouarsous et Amieur n’ont pu être lancées, à cause, pour le premier projet, de l’arrêt de l’entreprise de réalisation pour un problème de changement du site et le nouveau choix de terrain en cours, et en raison du désistement du bureau d’études, de l’entreprise chargée de la réalisation et le changement du terrain pour le deuxième projet. Mais la relance des procédures de ces deux polycliniques de Béni-Ouarsous et Amieur est en cours».
La même source soulignera que dans le cadre d’une meilleure couverture sanitaire quantitative et qualitative, quatre unités médicochirurgicales sont en cours de réalisation à l’hôpital de Sebdou (cette unité de 50 lits est achevée, il lui manque un scanner), à l’hôpital de Ghazaouet (de 50 lits, achevée et non équipée), au Centre hospitalo-universitaire de Tlemcen (de 100 lits). « Cette unité médicochirurgicale du CHU de Tlemcen, dont le taux d’avancement des travaux est de 55%, va résoudre les problèmes posés à l’urgence actuelle.
Mais ce projet de réalisation connaît des contraintes de manque de crédits de paiement », a expliqué M. Salah Rachid, qui a en outre souligné qu’une autre unité médicochirurgicale, en attente d’une réévaluation, n’a pu être lancée par manque d’autorisation de programme (AP) et des crédits de paiement. Il faut souligner dans ce contexte que la daïra de Hennaya qui englobe les communes de Zenata, Ouled Riah et Hennaya ne dispose que d’un seul centre de santé trop exigu et bâti dans les années 70 à Hennaya. Malgré leur compétence professionnelle et leur dévouement, les personnels médicaux, paramédicaux et de l’administration éprouvent d’énormes difficultés à offrir les soins aux patients de cette daïra de plus de 36.000 âmes.

La maternité de cette structure de santé est trop exiguë et ne répond guerre aux normes requises en matière de sécurité et qualité pour la prise en charge des parturientes et des nouveau-nés en constante augmentation ces dernières années. De nombreuses spécialités primordiales à la population de Hennaya sont quasi absentes dans ce petit centre de santé très saturé.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
60 queries in 0,215 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5