Tizi-Ouzou sera la capitale du tourisme nocturne ce samedi 29 juin 2024

Tizi-Ouzou sera la capitale du tourisme nocturne ce samedi 29 juin 2024

La touristification nocturne, thème à la mode ces dernières années, s’inscrit dans un contexte de changement climatique préoccupant. Cette tendance, si elle peut apporter des avantages économiques à certaines régions, n’est pas sans impact sur l’environnement.

En effet, l’éclairage artificiel excessif qu’exigent les activités nocturnes contribue à l’émission de gaz à effet de serre et perturbe la faune et la flore. De plus, la consommation d’énergie accrue pour alimenter ces activités mettent à rude épreuve les ressources locales, notamment en eau et en électricité.

🟢 À LIRE AUSSI : BELUX Éclairage met en lumière la touristification nocturne à Béjaïa

Il est donc crucial de mettre en place des stratégies de gestion durable de la touristification nocturne afin de minimiser son impact environnemental. Cela implique, entre autres, de promouvoir des systèmes d’éclairage plus économes en énergie et de sensibiliser les touristes à la consommation responsable.

Pour apporter des réponses concrètes à cette problématique qui risque de concerner l’Algérie dans les années à venir, l’entreprise BELUX Éclairage, à travers sa filliale Belux Alliance Siyaha, animera, le samedi 29 juin à l’hôtel Belloua de Tizi-Ouzou, une journée d’étude sous le thème : “Qualité de vie et compétitivité de la ville”.

Organisée en collaboration avec le Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC) et le Conseil Local de l’Ordre des Archites d’Alger (CLOA), cette journée d’étude s’articulera autour de trois thèmes : la touristification nocturne, le changement climatique et le tourisme en mer et montagne.

L’Algérie : un potentiel montagneux à explorer et à valoriser

L’Algérie, dotée de massifs montagneux spectaculaires, s’affirme comme une destination prometteuse pour le tourisme de montagne. Cependant, pour exploiter pleinement ce potentiel, il est nécessaire de mettre sur pied des stratégies adéquates et ambitieuses.

La première étape consiste à améliorer les infrastructures d’accueil dans les zones montagneuses. Cela implique la construction d’hôtels, de restaurants et d’autres lieux d’hébergement adaptés aux besoins des touristes. La mise en place d’infrastructures de transport fiables, telles que des routes et des téléphériques, est également une priorité.

🟢 À LIRE AUSSI : BELUX vous invite à explorer l’Algérie autrement : cap sur le tourisme sportif !

En outre, vous n’êtes pas sans savoir que l’Algérie possède un réseau de sentiers et d’itinéraires de randonnée encore méconnu. Il est donc crucial de valoriser ce patrimoine en le mettant en avant, en l’entretenant et en le promouvant auprès des amateurs de trekking et de randonnée.

Ensuite, le développement du tourisme de montagne doit se faire dans le respect de l’environnement et des communautés locales. La promotion de pratiques durables, telles que l’écotourisme et l’agrotourisme, permet de minimiser l’impact négatif sur l’environnement et de valoriser le patrimoine local.

L’autre point auquel il faut prêter une attention particulière est que l’amabilité de l’accueil et la qualité des services représente un élément clé de la satisfaction des touristes. Il est donc essentiel de former les professionnels du tourisme de montagne aux spécificités de ce secteur et à l’accueil d’une clientèle internationale.

Enfin, on ne doit pas oublier que la communication est un outil crucial pour attirer les touristes vers les destinations montagneuses algériennes. Il est alors important de mettre en avant les atouts et les attraits de nos régions, tout en informant les touristes sur les bonnes pratiques à adopter pour préserver l’environnement.