Tizi Ouzou: Le journaliste Ahmed Ibari est décédé

mardi 19 juin 2018 à 9:50
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Par 

Le décès de Ahmed Ibari a plongé la corporation des journalistes à Tizi Ouzou dans l’émoi et la consternation.

La corporation des journalistes et des travailleurs du secteur de la presse dans la wilaya de Tizi Ouzou, est en deuil. En effet, le journaliste et correspondant du quotidien national Echourouk, Ahmed Ibari, est décédé avant-hier matin à l’âge de 58 ans. Ahmed Ibari, qui était également comédien ayant participé à de nombreux feuilletons en kabyle, a rendu l’âme à l’hôpital de Drâa El Mizan, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Il a été enterré le jour même. En tant que journaliste, Ahmed Ibari assurait la couverture médiatique de l’actualité de toute la région sud de la wilaya, notamment les localités de Draâ El Mizan, Tizi Ghennif et Boghni, entre autres. A l’instar de nombreux correspondants de presse, Ahmed Ibari était également un enseignant. Le décès de Ahmed Ibari a plongé la corporation des journalistes à Tizi Ouzou dans l’émoi et la consternation. Plusieurs réactions ont suivi ce décès. C’est le cas du premier responsable du secteur à l’échelle nationale. En effet, Djamel Kaouane, le ministre de la Communication, a rendu publique sa réaction: «Peiné par la nouvelle du décès de Ahmed Ibari, correspondant et chef de bureau du quotidien Echourouk dans la wilaya de Tizi Ouzou, le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, présente à sa famille ses condoléances les plus attristées et l’assure, en cette douloureuse circonstance, de son soutien et de toute sa sympathie. Il prie Allah d’accueillir le défunt en Son Vaste Paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons». Par ailleurs, l’Association des journalistes et correspondants de Tizi Ouzou (BDC) a rendu publique une déclaration suite à ce décès, soulignant que c’est avec une grande tristesse que «nous avons appris le décès de notre confrère Ibari Ahmed, correspondant du quotidien Echourouk, et un des membres fondateurs de l’Association des journalistes et correspondants de Tizi Ouzou». En cette pénible circonstance, l’Association des journalistes et correspondants de Tizi Ouzou présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et l’assure de son profond soutien. «Repose en paix cher confrère!», conclut l’association. La direction de la culture a également réagi suite à cette perte: «Suite au décès du comédien, enseignant et correspondant du journal Echourouk Ahmed Ibari, la directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, Nabila Gouméziane, ainsi que l’ensemble du personnel du secteur de la culture, présentent en cette douloureuse circonstance leurs sincères condoléances à la famille du défunt et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde compassion».
Rappelons que Ahmed Ibari a aussi contribué, à de nombreux produits audiovisuels en langue kabyle diffusés notamment par la chaîne de télévision amazighe TV4 ainsi que Berbère Télévision (BDC). Parmi les productions où il a campé les premiers rôles, on peut citer: «Ladjwab n dunnit», réalisé en collaboration avec Saïd Mouas. Ahmed Ibari a aussi participé au film en kabyle intitulé «Amechehah». De ce fait, le milieu du cinéma local à Tizi Ouzou est également en deuil sans oublier celui de l’éducation, puisque le regretté était un membre de cette famille.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,180 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5