Tentative d’homicide sur un jardinier algérien en France: la justice libère son agresseur

Tentative d’homicide sur un jardinier algérien en France: la justice libère son agresseur

Une nouvelle polémique a déclenché en France, suite à une tentative d’homicide sur un jardinier, d’origine algérienne, qui a eu lieu le vendredi 17 novembre dernier, à Villecresnes, dans le Val-de-Marne. L’affaire suscite une vive émotion.

En effet, Mourad, âgé de 29 ans, a été victime d’une tentative d’homicide volontaire et d’insultes racistes à son encontre. Le suspect, un septuagénaire qui a proféré des injures racistes et islamophobes avant de porter un coup de cutter à la gorge de Mourad.

« Vous les bougnoules, je suis chez moi ! », un septuagénaire tranche la gorge d’un Algérien

Les faits se sont produits vendredi dernier, vers 13 h 50, alors que Mourad et ses deux collègues ramassaient les blanches qu’ils ont coupées d’un arbre dans un jardin d’un pavillon de Villecresnes. Les membres de cette entreprise de jardinage ont été surpris de klaxons en provenance de l’impasse dans laquelle ils travaillaient. Leur camionnette bloque le passage d’une Citroën C4, appartenant au suspect.

Ce dernier, énerve, enchaine les Klaxons avant de sortir de son véhicule pour commencer à insulter les travailleurs « Oh je suis chez moi les bourricots » et d’ajouter contre Mourad « Les bougnoules ! Je suis chez moi, alors tu dégages ! ». La scène a été filmée par les caméras de vidéosurveillance et a été largement diffusée sur la toile.

De son côté, Mourad a décidé de garder son calme, et a pris son téléphone pour filmer le suspect pour porter plainte plus tard, pour insultes. Dans la suite des événements, le septuagénaire retourne alors dans son véhicule pour chercher un cutter et a porté un premier coup qui finit sur la portière de la camionnette et enchaine avec un autre et tranche la gorge de Mourad. La victime se réfugiait alors dans le domicile de sa cliente qui décide d’appeler immédiatement les secours.

Le suspect remis en liberté sous contrôle judiciaire

Une procédure judiciaire a été entamé contre le suspect. Lors des premières audiences, ce dernier a affirmé « qu’il a fait la guerre d’Algérie en tant qu’électricien et prétend être agressé en premier par les jardiniers. Lundi dernier, le suspect est passé en comparution immédiate pour violences volontaires avec arme et injures à caractère racial, sans tenir en compte la tentative d’homicide. Le parquet de Créteil a requis de placer en détention le septuagénaire.

Par ailleurs, le juge des libertés et des détentions a décidé de faire à sa sauce et de convoquer le suspect pour le 16 mai 2024. Mais en attendant, de le placer uniquement sous contrôle judiciaire sans même formuler une interdiction de revenir sur les lieux de l’agression.

Cette décision a suscité une vive émotion en France, plusieurs personnes dénoncent la décision prise par ce juge et soulignent une peine insuffisante.


| À LIRE AUSSI :

>> En France, un autre maire refuse de marier un sans-papiers algérien

>> « L’islam n’est pas compatible avec la France », Zemmour s’attaque à nouveau aux musulmans