Huwaei Connect 2020
Huwaei Connect 2020

Tebboune opte pour l’exploitation du gaz de schiste que de faire appel à l’endettement extérieur

Tebboune opte pour l’exploitation du gaz de schiste que de faire appel à l’endettement extérieur

Lors de l’entrevue avec les médias publics et privés, tenue hier le 22 janvier le président de la république Abdelmadjid Tebboune a affirmé qu’il « en faveur de l’extraction et l’exploitation du gaz de schiste ».

En effet, le président a déclaré « je ne comprends pas les gens qui veulent nous dissuader de profiter de cette richesse, le gaz de schiste est nécessaire ». Avant d’ajouter « que l’Algérie consomme près de 43% de sa production de gaz », et en vue de l’extension des projets d’approvisionnement de gaz dans les zones montagneuses et rurales, « la consommation de gaz au niveau national s’élèvera à 60% dans très peu de temps ».

Pour la première expérience d’extraction du gaz de schiste à In-Salah était une « erreur et un échec », tout en indiquant que « la région inhabitée de Chenachène, située entre Tindouf et Adrar, est un champ contenant une grande quantité de gaz de schiste sans conséquences graves sur l’environnement ».

Par ailleurs, Tebboune a préféré recourir à cette richesse qu’à l’endettement extérieur en affirmant que « nous avons le deuxième ou troisième stock mondial de gaz de schiste pourquoi refuser d’y recourir et préférer faire appel à un endettement extérieur ? », vu que « nous n’exportons ni matières agricoles ni industrielles ». Avant de s’interroger : « pourquoi se priver d’une richesse que Dieu Tout-Puissant nous a accordée ? ».