Tebboune dément catégoriquement avoir interdit les importations (APS)

Tebboune dément catégoriquement avoir interdit les importations (APS)

Hier, le lundi 20 février 2023, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait présidé une réunion du Conseil des ministres lors de laquelle plusieurs dossiers avaient été abordés et durant laquelle aussi le Chef de l’Etat avait ordonné plusieurs mesures.

Aujourd’hui et au lendemain de ce conseil des ministres, l’Algérie Presse service (APS) publie un article dans lequel, elle relate la colère et le mécontentement de Tebboune, par rapport à la persistance de certaines (passivité et bureaucratie).

En effet, selon l’APS « le communiqué du Conseil des ministres d’hier est à “décrypter” et surtout à lire “entre les lignes ». Qualifiant aussi cela de « coup de gueule ». Affirmant aussi que « le président est réellement en colère, il n’est pas du tout content de la cadence de traitement de nombreux dossiers par le gouvernement. »

Cette même source écrit dans son article que « Des échéances très “élastiques”, des chiffres “approximatifs”, des décisions qui “perturbent” le quotidien des citoyens et celui des opérateurs économiques, ont fait sortir le président de ses gonds. »

LIRE AUSSI : Ramadan 2023 – approvisionnement et prix : les instructions de Tebboune

Tebboune “n’a, à aucun moment interdit les importations”

Dans ce sens, l’APS a évoqué l’importation, démentant même le fait que Tebboune ait interdit cette dernière. « Le président œuvre pour une Algérie ouverte sur le monde, non pas pour un pays fermé. Il n’a, à aucun moment, interdit les importations, “l’autosuffisance n’existe dans aucun pays au monde, les importations sont nécessaires”. » Précisant que le Chef de l’Etat « a plutôt exigé la fin de l’anarchie. ». Précisant aussi que ce dernier « a exigé d’assainir le secteur pour mettre fin aux surfacturations, source de transferts illégaux d’importantes sommes en devises, qui se chiffrent en milliards de dollars. »

Ce même source, précise également que « cette opération d’assainissement du fichier des importateurs a permis de démasquer et de supprimer un important nombre d’importateurs, dont le chiffre a chuté de 43.000 importateurs à 14.096 enregistrés au registre de commerce. »

Qu’en est-il de la déconstruction des constructions illicites ?

En outre, l’APS revient aussi sur le dossier des constructions illicites, ayant fait l’objet de nombreuses instruction du Président de la République, durant le conseil des ministres d’hier. En effet, l’agence dément ce qui a été relayé par rapport à un ordre de Tebboune pour la destruction des constructions illégales.

« Le président n’a, à aucun moment, “ordonné” la destruction de constructions illicites, c’est plutôt de prendre des mesures pour que cela ne se reproduise plus à l’avenir. Il faut agir en amont, pas une fois la bâtisse construite et habitée. » Peut-on lire sur l’article de l’APS.

LIRE AUSSI : Walis et walis délégués : Tebboune opère un remaniement partiel