Tayeb Belaïz : Le nombre de juges sera conforme aux normes internationales en 2012

Tayeb Belaïz : Le nombre de juges sera conforme aux normes internationales en 2012

arton779-bdc71.jpgLe ministre a indiqué jeudi lors de l’inaugurations de l’annexe de l’Ecole supérieure de la magistrature à El Harrach que «l’année 2011 verra la sortie d’une promotion de 289 juges, de même que pour l’année 2012, ce qui permettra à l’Algérie de disposer de 6667 juges en 2014, dépassant ainsi les normes internationales».

Le ministre de la Justice a dressé un état des lieux de son département en affirmant que «l’appareil judiciaire algérien compte près de 11 juges pour 100 000 habitants», précisant dans ce sens que «l’Algérie compte aujourd’hui 4011 magistrats».

Dans sa lancée, il a souligné que «les normes internationales fixent une moyenne de 13 juges pour chaque 100 000 habitants et l’Algérie, au vu de son rythme de formation de magistrats, atteindra ce chiffre en 2012 avec la sortie de deux promotions en 2011 et 2012».

M. Belaïz a précisé, dans ce contexte, que «l’année 2011 verra la sortie d’une promotion de 289 juges, de même pour l’année 2012 ce qui permettra à l’Algérie de disposer de 6667 juges en 2014, dépassant ainsi les normes internationales». Il a rappelé par ailleurs que «le président de la République a instruit le ministère de la Justice afin de procéder à la formation de 470 magistrats par an»,

soulignant que «l’Ecole supérieure de la magistrature ne pouvait pas former autant de magistrats, d’où la décision du ministère de réaliser une annexe d’une capacité de 500 sièges dans l’attente de la réalisation du nouveau siège de l’Ecole supérieure de la magistrature dont la première pierre a été posée ce jeudi matin».

A cette occasion, le ministre a mis en relief «l’importance capitale de la formation humaine en matière de réforme de la justice», soulignant, par la même, «l’importance de l’indépendance de l’action judiciaire».

Réalisée sur une superficie de 996 600 m2, l’annexe de l’Ecole supérieure de la magistrature réalisée en 13 mois comporte 10 salles de cours, une salle de conférence et une bibliothèque en plus de 6 bâtiments d’une capacité de 250 lits.

Selon le directeur général de l’Ecole supérieure de la magistrature, «après la réception du nouveau siège de l’école sis à Koléa (Tipaza) dont le délai de réalisation a été fixé à 28 mois, l’annexe sera exploitée pour la formation spécialisée et la formation continue des magistrats».

D. M.