Syrie : L’Algérie diverge avec la Ligue arabe sur la nouvelle coalition de l’opposition

Syrie : L’Algérie diverge avec la Ligue arabe sur la nouvelle coalition de l’opposition

Arab League Secretary General Amr Mussa looks on before the opening of a extraordinary Arab League meeting to discuss a response to the crisis in Libya, including the possible imposition of a no-fly zone, on March 12, 2011 in Cairo. AFP PHOTO / Aris Messinis (Photo credit should read ARIS MESSINIS/AFP/Getty Images)Contrairement à Ligue arabe, l’Algérie n’a pas encore reconnu la nouvelle coalition de l’opposition syrienne mise sur pied après plusieurs jours de tractations de débats houleux au Qatar. Ses représentants ont émis des réserves sur la reconnaissance “collective” de cette nouvelle entité par la Ligue arabe.

Selon une déclaration faite à l’APS par le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Amar Belani, l’Algérie considère que la reconnaissance de cette nouvelle coalition formée dans la nuit de dimanche à lundi dernier à Doha doit être décidé par chaque Etat et de façon souveraine.

“Les réserves exprimées par l’Algérie ne portent pas sur le fond mais sur la procédure retenue par la Ligue arabe, c’est-à-dire la reconnaissance collective de la nouvelle coalition par l’ensemble des pays membres de la Ligue. Nous rappelons qu’en matière de reconnaissance, il appartient à chaque Etat de décider souverainement”, a précisé M. Belani.

La “Coalition nationale syrienne des forces de l’opposition et de la révolution” a été créée par les opposants syriens suite à des pressions des pays occidentaux et des pays du Golfe. La Ligue arabe l’a reconnue en tant que “représentant légitime et principal interlocuteur”, au moment où certains pays, comme la France, sont allés jusqu’à reconnaitre cette nouvelle structure comme un gouvernement provisoire de la Syrie.