Suspension bidons d’huile de 5L et sacs de semoule de 25KG: le ministère dément

Suspension bidons d’huile de 5L et sacs de semoule de 25KG: le ministère dément

Le directeur général du contrôle et de la régulation des activités au ministère du commerce et de la promotion des exportations, Sami Kali, a apporté une clarification importante jeudi dernier en confirmant que la production d’huile de table en conditionnement de 5 litres et de semoule en sac de 25 kilogrammes ne sera pas interrompue, contrairement aux rumeurs qui circulaient ces derniers jours.

Cette annonce rassurante vient confirmer la continuité de la production de ces produits alimentaires de première nécessité, qui sont très prisés par les consommateurs algériens.

En effet, selon l’Algérie Presse Service le Directeur général du contrôle et de la régulation des activités au ministère du commerce et de la promotion des exportations, a annoncé lors d’une déclaration à l’agence WAG qu’une quantité supplémentaire d’huile de soja subventionnée par l’État sera produite pour répondre à la demande croissante pendant le mois de Ramadan à venir.

Cette décision a été prise après des réunions avec les six principaux opérateurs dans le domaine de la raffinerie d’huile de soja subventionnée. La quantité supplémentaire sera d’environ 10 000 tonnes et sera principalement produite en bouteilles de 1 et 2 litres.

L’offre actuelle répond-elle aux besoins du marché ?

Actuellement, la production quotidienne d’huile de table est comprise entre 3500 et 4000 tonnes, “alors que les besoins réels du marché sont compris entre 1600 et 1800 tonnes par jour”, ce qui signifie que l’offre est largement suffisante, selon M. Kali.

Ainsi, “nous ne parlons pas aujourd’hui de la suspension ou de l’arrêt des bouteilles de 5 litres”, mais plutôt de la production supplémentaire spéciale pour le mois de Ramadan qui sera principalement sous forme de bouteilles de 1 et 2 litres, a confirmé le directeur.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la stratégie du ministère visant à garantir un approvisionnement régulier et stable des marchés en s’appuyant sur la rationalisation des modes de consommation, selon le responsable qui a souligné le rôle de l’emballage des produits dans la modération des comportements des consommateurs.

Qu’en est-il de la semoule ?

Les citoyens peuvent être rassuré quant à  à la semoule. Selon l’APS, le même principe sera appliqué pour la semoule, la farine et le sucre, où les quantités “supplémentaires” produites pour le mois de Ramadan seront axées sur la production de 1, 2 et 5 kg, tandis que la production de 25 kg se poursuivra de manière “normale”.

Pour rappel, il y a eu des rumeurs ont circulé suite à une déclaration faite sur la Radio Algérienne par Ahmed Mokrani, directeur de l’organisation des marchés et des activités commerciales au ministère du Commerce. Selon cette déclaration, le ministère aurait décidé de suspendre la vente de bidons de 5 litres d’huile de table ainsi que de sacs de 25 kg de semoule.