Un succès phénoménal pour la première édition d’Alger mon humour – 7 000 spectateurs pour 4 représentations et une avant-première.

dimanche 14 janvier 2018 à 11:33
Source de l'article : Algerie360.com

Du 11 au 13 Janvier 2018, c’est bien à Alger, au prestigieux Opéra d’Alger, que s’est tenu le succès phénoménal de l’humour en Algérie, la 1ère édition du   «Alger Mon Humour», qui a su rencontrer son public, 7 000 spectateurs sur  4 représentations et une avant-première .  L’initiative de KERAL Productions, en partenariat avec l’Office National des Droits d’Auteurs (ONDA), le Sheraton club des pins, la compagnie aérienne Aigle Azur, Alliance Assurances et l’humoriste, comédienne, productrice, et désormais réalisatrice Nawell MADANI, célèbre l’humour sous toutes ses formes.

Pour cette 1ère édition du « Alger Mon Humour », les organisateurs ont voulu marquer le coup, en initiant ce 1er rendez-vous avec l’humoriste, et réalisatrice Nawell MADANI, elle qui a toujours rêvé de produire des spectacles en Algérie, le pays de ses origines.

Cette première édition a nécessité plus de six mois de préparation, et la mobilisation de plus d’une centaine de personnes, tout cela, pour faire de cet événement l’un des plus gros succès culturels de l’Algérie, deux heures de show spectaculaire, son, lumière, dance et standup se sont harmonisés pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Désireux de mettre en avant de jeunes humoristes de la scène algérienne, un casting a également été lancé sur les réseaux sociaux pour dénicher le talent qui se vit offrir la chance de se produire en 1re partie des galas, c’est comme ça que les présents ont pu découvrir « chouchou », un jeune humoriste qui le temps des quatre représentations a pu se produire aux cotés des stars du standup …

Durant les 3 jours du « Alger Mon Humour », le public a ri au gré des 4 galas où Nawell s’est produite en compagnie de nombreux invités surprises tels que James CHADIER, Wary NICHEN, roman FRAYSSINET, Redouane BOUGHERABA, Brahim ZAIBAT, Samia TAMANSOURT, et Les Intermitos.  Humour, danse, musique et improvisation ont pris forme dans ce show époustouflant et à l’énergie communicative.  La nouvelle star du rire ose tout !

Grace à cette programmation, Alger est devenu, le temps de cet événement, la capitale de l’humour, teintée d’un parfum typiquement algérien, où ont résonné les éclats de rires et les applaudissements des 7 000 spectateurs qui y ont pris part.

Afin que tout le monde puisse profiter de la première édition du « Alger Mon Humour », le spectacle est entièrement filmé pour une diffusion TV en Algérie. Et à l’image du Marrakech du rire, cet événement Algérien bénéficiera pour la première fois, d’une large diffusion TV en France.

En plus de ces 4 galas exceptionnels, le public a pu se rendre à l’avant 1ère en Algérie du nouveau film de Nawell MADANI,  » C’est tout pour moi » le 13 janvier 2018, Ce film qui a déjà rencontré un large succès en France et en Belgique avec plus de 750 000 entrées.

« C’est tout pour moi » est une véritable réussite. Cinématographique d’abord, car le film traite d’un sujet éculé à l’extrême, la réalisatrice nous raconte un parcours touchant, autobiographique, qui sent l’authenticité.

Pour finir, les fans pourront suivre tous les préparatifs, déroulement et captation de l’évènement grâce au documentaire qui a retracé cette belle aventure sur les chaines TV algérienne et française en mai 2018,

INFOS COMPLEMENTAIRES :

www.facebook.com/AlgermonHumour

A PROPOS DE KERAL PRODUCTIONS

Keral Productions et son dirigeant produisent depuis plus de 10 ans de nombreux événements en Algérie, notamment ceux de David Guetta, Diam’s, Stromae…

BIOGRAPHIE DE NAWELL MADANI

En 2011, Nawell Madani abandonnait la danse pour se lancer en solo et écrire son premier one woman show « C’est moi la plus Belge ! », en collaboration avec Ali Bougheraba à la mise en scène.

Après un passage au Jamel Comedy Club et au Grand Journal de Canal Plus, elle arpente les petites salles et se lance sur le viral avec des vidéos sur Instagram qu’elle nommera les «Instawell». Elle sera la première humoriste à utiliser cette application. Le succès est au rendez-vous, elle totalisera plus de 20 millions de vues.

Nawell ne quitte alors plus la scène et commence son Welltour à travers la France. Octobre 2013, on la découvre aux Feux de la Rampe où elle jouera à guichet fermé durant 3 mois.

Elle donne rendez-vous à son public sur toutes les scènes parisiennes et de province, avant de se retrouver sur des scènes mythiques tels que le Palais des Glaces (de janvier à avril 2014), le Trianon (du 23 octobre au 1er novembre 2014), ou des salles prestigieuses comme le Cirque Royal de Bruxelles (3 mai 2014), la Bourse du Travail à Lyon (29 novembre 2014 et 24 avril 2015), le Silo à Marseille (28 mai 2014 et 17 avril 2015), le Zénith de Montpellier (27 mai 2014).

Preuve de son succès fulgurant, le spectacle cumule aujourd’hui plus de 75 000 spectateurs. Nawell est aussi nommée dans la catégorie One Man Show pour les Globes de Cristal 2015, auprès d’artistes reconnus comme Gad Elmaleh, Florence Foresti, Gaspard Proust et Alex Lutz.

Un an plus tard, elle va pouvoir accomplir son rêve : jouer à l’Olympia et « gagner la fierté de son père ». Là, encore elle ne fait rien comme les autres. Elle clôturera la saison avec 3 Olympia complet. S’en suivra en 2016, le Palais des Sports complet, elle sera la première humoriste belge à faire Forest National, complet également en Belgique, un Olympia supplémentaire en juillet 2016 et on la retrouvera pour les dernières représentations de son spectacle en tournée dans toute la France et au Comédia à Paris tout le mois de mars 2017.

2017 est une année riche pour Nawell, car on la retrouve au cinéma dans « Alibi.com » réalisé par Philippe Lacheau et également dans son premier film en tant que réalisatrice « C’est tout pour moi », et dont elle a également écrit le scénario.

AVANT –PREMIÈRE DU FILM « C’EST TOUT POUR MOI »

C’est tout pour moi, est le premier film de Nawell Madani, au cinéma en France le 29 novembre 2017, et en avant-première le samedi 13 Janvier 2018 à l’Opéra d’Alger.

Le pitch : depuis toute petite, Lila veut devenir danseuse, n’en déplaise à son père.

Elle débarque à Paris pour réaliser son rêve… Mais de galères en désillusions, elle découvre la réalité d’un monde qui n’est pas prêt à lui ouvrir ses portes. A force d’y croire, Lila se lance dans une carrière d’humoriste. Elle n’a plus qu’une idée en tête : voir son nom en haut de l’affiche, et surtout retrouver la fierté de son père…

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
105 queries in 4,866 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5