Ce soir 9e cérémonie du Ballon d’Or

lundi 21 décembre 2009 à 12:04
Source de l'article :

article-10457-ballondor2009-2.jpgNeuf ans et toutes ses dents !
Rond comme un ballon. Luisant, prisé, convoité, précieux comme de l’or. Les adjectifs viendraient presque à manquer. Le Ballon d’or Le Buteur-El Heddaf revient ce soir plus beau, plus ouvert et plus médiatisé.

Neuf ans et toutes ses dents ! Cette année encore, plus belle sera la soirée du Ballon d’Or le Buteur-El Heddaf qui récompensera, comme est de coutume, le meilleur joueur algérien de l’année.

Fidèle à son credo, de faire toujours mieux que l’année d’avant, le Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf vous revient, cette année, pour mettre du sien à cette joie incommensurable née de la qualification de l’Algérie au Mondial.

Le sublimissime et non moins coté trophée ne peut faire sans ses Verts, héros de tout un peuple.
Ce sont ces Verts-là justement, pas tous, mais presque, à qui le Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf a tenu à rendre hommage dans sa neuvième édition, qui, une fois n’est pas coutume, a tendu ses largesses à plus d’un, deux ou trois candidats. Si le Ballon ne prête qu’au meilleur et il n’en restera qu’un comme il en était toujours ainsi, la vitrine ne désemplira pas pour autant. Onze, s’il vous plaît ! Des Mondialistes tous.

De nouvelles têtes ont fait leur apparition au beau milieu des habitués. Elles ne sont pas légion, pour dire vrai. Ceci pour dire que le Ballon d’Or est aussi un espace fraternel et plus, si affinité, où il n’est pas seulement question d’applaudir l’heureux élu, au revoir et merci ! Loin s’en faut.

Le Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf, c’est, avant tout, un espace de rencontres, de débats et d’échange de bons procédés autour d’une table où la convivialité et la bonne humeur font souvent bon ménage. Cette année encore et comme c’est le cas depuis longtemps, la cérémonie de ce soir sera rehaussée par la présence de personnalités footballistiques, mondialement connues, qui assisteront bien évidemment aux remises des trophées aux différents joueurs primés, le tout sous les feux de la presse mondiale qui a tenu encore cette année à être des «nôtres».

Ceci pour rappeler que le Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf n’a rien à envier à son aîné d’outre-Manche, en matière d’intérêt, notamment. Ce soir ne sera pas comme les autres, car il sera illuminé par la beauté du trophée, le bonheur des primés et la joie des invités que Le Buteur et El Heddaf se feront un honneur de recevoir cette année encore. Nos invités qui ne se limitent pas seulement aux vêtus de costard-cravate. Honneur à vous aussi, chers lecteurs, vous, qui êtes restés fidèles pendant toutes ces années. Sans vous, lecteurs, le Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf n’aura pas toute cette splendeur. Chapeau bas !

Le Buteur explique ses choix
Pour la première fois depuis neuf ans, le Ballon d’Or El Heddaf-Le Buteur s’ouvre encore plus à ses prétendants qui ne se limitent plus à un, deux, ou trois nominés, comme ça pouvait être le cas avant. Cette année, la liste des candidats s’est élargie. Un peu, beaucoup, longuement. Chiffre arrondi. Onze !

Il aurait manqué que le gardien et c’est tout le onze de l’EN qui serait représenté. Et il ne s’agit nullement d’un choix sciemment fait. Nos dix candidats se sont imposés de fait.

Il n’y a pas photo. Après, le choix de l’heureux élu est tributaire de votre avis, vos lecteurs, qui choisirez, selon vos propres critères, qui sera sacré cette année. Oui, le Ballon d’Or s’est mis, lui aussi, au Vert ! Une conversion presque naturelle, devrions-nous dire. Faudrait-il revenir sur la belle épopée de ces éliminatoires CAN 2010-Mondial 2010 et cette historique qualification au Mondial pour expliquer cette domination écrasante des artisans de cet exploit ? Loin s’en faut. Il n’y a donc ni favoritisme ni copinage, chacun figure à la bonne place. Le cas Lemmouchia, seul représentant du championnat national de D1, est là pour le certifier, même si le mec se définit plus comme un «pro» qu’un local. Un peu par définition, peut être.

Le Sétifien vient donc sauver la face d’un championnat national en mal de représentation cette année. Les choix se sont imposés, en gros, d’eux-mêmes. Il ne s’en trouverait pas un qui oserait contester la présence d’Untel ou Untel autre, tant «nos» dix candidats répondent tous au profil voulu par sa majesté qui ne prête qu’aux meilleurs. Alors à tout seigneur tout honneur ! Saïfi, sacré l’année dernière, postule à sa propre succession. Idem pour Ziani, dont le trophée fait déjà beau dans sa vitrine personnelle et deux fois plutôt qu’une est là aussi pour remettre ça ! La liste contient du lourd, du très lourd. Des Mondialistes, en somme.

1 Mansouri : Qui ne voudrait pas de lui ?
Il est là et ce n’est nullement à un hasard. Capitaine exemplaire, Yazid Mansouri a pris part à l’intégralité de la campagne éliminatoire. Son rôle au sein de l’EN est précieux. Leader incontesté et incontestable, le Lorientais est en bonne place.

2 Halliche : Il monte… il monte… il monte
S’il y avait un Ballon d’Or du Courage, il l’aurait remporté haut la main. Pour tout ce qu’il avait montré face à l’Egypte, Rafik Halliche mériterait tous les honneurs. Intraitable, son rendement est monté en puissance ainsi que sa cote d’ailleurs. En club comme en sélection, l’ex-défenseur du NAHD a réalisé une saison pleine. Légitime.

3 Lemmouchia : L’amalgame pro-locaux
Il a été d’une régularité exemplaire. Khaled Lemmouchia a réalisé lui aussi une saison pleine. Champion d’Algérie en titre, finaliste de la Coupe d’Algérie, finaliste de la Coupe de la CAF, finaliste de la Coupe nord-africaine, Mondialiste, il ne manque qu’une consécration personnelle au gone pour couronner une saison déjà faste.

4 Saïfi : Candidat à sa propre succession
Lorsqu’on goûte au Ballon d’Or, on a forcément envie de remettre ça. Et ce n’est sans doute pas Rafik Saïfi, sacré l’année dernière qui nous contredira. Auteur d’une saison correcte à Lorient la saison dernière, l’attaquant des Verts pourra, en plus de son talent, s’appuyer une nouvelle fois sur sa popularité auprès du public.

5 Yahia : Un boulet pour un ballon
Il ne s’agit nullement ici d’influencer les suffrages, mais rien que pour ce boulet de canon qui avait envoyé l’Algérie au Mondial, il mérite tous les Ballons d’Or du monde ! No comment.

6 Ziani : Jamais deux sans trois !
Lui, c’est un habitué. Déjà sacré à deux reprises, Karim Ziani ne dira pas non à une troisième consécration pour ainsi confirmer l’adage qui veut que jamais deux sans trois. Auteur d’une saison plus que satisfaisante à l’OM, le lutin a été transféré chez le champion allemand en titre, le Vfl Wolfsburg, cet été. Un coup médiatique, mais pas que…

7 Meghni : En bonne place
Il vient juste de débarquer et il fait déjà pâmer ses dames. Il faut dire que Mourad Meghni avait déjà la cote au pays il y a déjà bien longtemps. Il est vrai qu’il n’a joué que trois matches en sélection dont un en amical, mais la popularité du milieu de terrain de la Lazio en Algérie ne cesse d’augmenter. Cette nomination, il ne l’a pas volée.

8 Belhadj : Sa popularité, un atout
Nadir Belhadj peut toujours prétendre à une consécration malgré la concurrence qui fait rage. Lui aussi peut compter sur sa popularité auprès du public pour faire mouche.

9 Matmour : Il a déjà conquis le cœur du public
Son talent est encore perfectible, disent de lui les observateurs. Karim Matmour, puisque c’est de lui qu’il s’agit, continue à surnager au sein d’un club (Bourussia Münchengladbach) à l’ambition limitée au maintien. Affable et avenant, il a déjà conquis le cœur du public. Un atout.

10 Bougherra : En or, l’année sera encore plus «Magic»
Madjid Bougherra joue depuis deux ans au plus haut niveau. Au Rangers, il a littéralement explosé la saison dernière. Son rendement en club et en sélection font de lui un sérieux candidat au sacre. Du moins sur le papier. Wait and see.

11 Ghezzal : Un bon prétendant
Abdelkader Ghezzal n’a rien à envier aux autres nominés. S’il est vrai qu’à Sienne il est confiné dans un rôle moins revalorisant, il reste que son rendement en sélection est là pour rappeler quel bon grain il est.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 6,675 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5