Tirage au sort de la Coupe du monde demain à 18h00

jeudi 3 décembre 2009 à 12:30
Source de l'article :

Coupe-de-monde-2010.jpgCe que souhaitent les joueurs
Dès que les quatre chapeaux ont été rendus publics, les Algériens ont commencé à spéculer sur les adversaires susceptibles de figurer dans le groupe de l’Algérie en Coupe du monde. Il y en a ceux qui ont pensé à l’Allemagne, la France, le Brésil et l’Espagne avec lesquels l’Algérie a une petite histoire à régler. D’autres, moins audacieux, rêvent d’éviter les gros calibres et prient pour que les Verts héritent d’un groupe clément pour avoir plus de chances de passer le premier tour.

Pas de Chiliens, mais des Brésiliens, des Allemands et des Espagnols possibles
L’Algérie ne retrouvera pas sur son chemin les Chiliens qu’elle a croisés en 1982, mais les risques sont grands de tomber encore une fois sur les Allemands, les Brésiliens et surtout les Espagnols qui nous ont laissé, eux, trois mauvais souvenirs… De plus, à l’époque, ils n’étaient pas champions d’Europe. C’est dire que les Verts seront gâtés si le sort leur tirait Xavi, Iniesta et consorts au premier tour.

Le groupe idéal : Nouvelle-Zélande, Slovénie et une grosse pointure
Les Algériens ne doivent pas penser qu’aux grosses cylindrées. Car si le sort voulait être généreux avec nous, il pourrait nous offrir un groupe follement clément avec la Nouvelle-Zélande du pot 2, la Slovénie du pot 4 et n’importe quelle grosse cylindrée histoire de jauger la valeur de notre équipe. L’Afrique du Sud ne pouvant pas tomber avec une autre nation du même continent, on devra se contenter des autres équipes du pot 1.

La ferveur qui nous prend nous pousse à affronter les plus grandes nations !
L’Allemagne qui nous a réussi en 1982 serait la bienvenue encore une fois. L’Espagne et le Brésil aussi pour une belle revanche. Comme les Italiens et les Anglais qui ne semblent pas trop inquiétants de visu, du fait que traditionnellement, ils ont toujours eu des difficultés à passer les premiers tours. Mais bon, c’est un raisonnement plutôt algérien, donc forcément ambitieux sur les bords, en raison de la ferveur qui nous fait croire que nous sommes capables même de gagner le Mondial.

Algérie, Espagne, USA, Portugal : le groupe de la terreur !
Si les prières des 35 millions d’Algériens ne sont pas entendues par Allah, les Verts hériteront d’une probabilité catastrophique qui pourrait donner quelque chose comme l’Espagne, championne d’Europe en titre, les USA qui ont humilié l’Egypte (3-0), l’Espagne (2-0) avant de s’incliner difficilement en finale devant le Brésil (3-2). Avec l’Espagne et les USA, on pourrait aussi tomber sur le Portugal de Ronaldo, Deco, Maniche et le reste. C’est ce genre de groupe qui terrorisera tous les Algériens à coup sûr jusqu’au mois de juin prochain.

La France, premier choix historique des Algériens !
Les joueurs algériens ne sont pas contre une rencontre face à la France au premier tour. Ce serait même un cadeau du ciel si Ziani, Yebda, Meghni, Yahia, Bougherra, Ghezzal, Belhadj, Mansouri et tous les autres natifs de l’Hexagone héritaient des Bleus dans leur groupe. Car l’équipe de Karim Benzema reste le premier choix historique des Algériens qui en rêvent depuis leur qualification au Mondial. Certains d’entre eux qui avaient joué sous le maillot français se feraient une joie de montrer que le choix du cœur donne plus de force que le choix de la raison.

Composition des chapeaux
Chapeau 1 – Têtes de série : Brésil, Espagne, Italie, Allemagne, Argentine, Angleterre, Pays-Bas, Afrique du Sud (pays organisateur)
Chapeau 2 : Australie, Japon, Corée du Sud, Corée du Nord, Honduras, Mexique, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande
Chapeau 3 : Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Chili, Paraguay, Uruguay
Chapeau 4 : Danemark, France, Grèce, Portugal, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse

Saïfi : «A part la France, je n’ai pas de choix particulier»
«Sincèrement, à ce stade de la compétition, je ne peux pas souhaiter affronter telle ou telle équipe ou éviter telle autre. A part la France peut-être parce que c’est là-bas que j’ai fait l’essentiel de ma carrière professionnelle. Quels que soient les adversaires qui seront avec nous dans le groupe, nous allons lutter de toutes nos forces pour passer le premier tour et entrer dans l’histoire du football algérien.»

Matmour : «L’idéal c’est d’être dans le même groupe que l’Allemagne et la France»
«Lorsque j’ai appris que la France était dans le chapeau numéro 4, le premier souhait qui m’est passé par la tête, c’est d’être dans un groupe avec la France et l’Allemagne. Pourquoi la France ? Parce que je suis né et j’ai grandi en France. En plus, je veux effacer le mauvais souvenir du match de 2001 au Stade de France. Pourquoi l’Allemagne ? Certains pensent qu’on a envie de refaire le coup de 82, non. La raison est bien simple, j’ai envie que les Allemands découvrent l’équipe d’Algérie. C’est vrai qu’ils connaissent Yahia, Ziani, Amri et moi-même, mais en Coupe du monde, ils connaîtront toute l’équipe d’Algérie. En revanche, je ne veux éviter aucune sélection en particulier car si on est en Coupe du monde, c’est bien pour affronter les meilleurs.»

Bougherra : «L’Italie et une équipe d’Amérique latine, ce serait parfait»
«Je sais que beaucoup de mes coéquipiers espèrent affronter la France en Coupe du monde pour des raisons évidentes, mais moi je veux jouer contre l’Italie et une équipe d’Amérique latine. Je sais toutefois que ça sera difficile vu que trois équipes latino-américaines sont dans le même chapeau que nous. Enfin, on aura sans doute une grande nation du football en Coupe du monde et cela nous va bien car si on est là, c’est bien pour affronter les meilleurs.»

Gaouaoui : «Les équipes à éviter : le Brésil, l’Espagne et l’Italie»
«Il est vrai qu’on est mondialistes et qu’on ne doit craindre personne à ce stade de la compétition. Toutefois, je dois avouer qu’il y a trois équipes au-dessus du lot que personnellement je veux éviter : l’Espagne en tant que champion d’Europe en titre, l’Italie en tant que champion du monde en titre et le Brésil qui a gagné la dernière Copa America et la toute récente Coupe des Confédérations.»

Laïfaoui : «L’Italie, l’Uruguay et la Nouvelle-Zélande»
«Je sais qu’on ne pourra pas affronter l’Uruguay qui est dans le même groupe que nous, mais j’aurais aimé jouer cette équipe qui me rappelle un excellent souvenir : mon rappel en sélection et ma bonne prestation. J’aimerais débuter la compétition contre la Nouvelle-Zélande qui semble être à notre portée et qui nous permettra de bien entamer le Mondial. Enfin, je souhaiterais rencontrer l’Italie pour une raison bien simple : nous avons éliminé l’Egypte et l’Egypte a battu l’Italie en Coupe des Confédérations, par conséquent il y a une chance pour nous qu’on batte les Italiens à notre tour.»

Halliche : «L’Afrique du Sud, la Slovénie et la Nouvelle-Zélande pour aller au 2e tour»
«Le meilleur tirage pour nous serait d’affronter la sélection la moins bonne de chaque chapeau. Je pense que ce serait bien d’Afrique du Sud du premier chapeau, la Slovénie du deuxième chapeau et la Nouvelle-Zélande du quatrième chapeau. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’on craint les grandes équipes. Mon souhait d’affronter l’Afrique du Sud, la Slovénie et la Nouvelle-Zélande est lié à mon envie de voir l’Algérie qualifiée au deuxième tour pour la première fois de son histoire . Après, on aura tout le loisir d’affronter les grands car il ne restera que les meilleurs.»

Nacym Djender

Dès que les quatre chapeaux ont été rendus publics, les Algériens ont commencé à spéculer sur les adversaires susceptibles de figurer dans le groupe de l’Algérie en Coupe du monde. Il y en a ceux qui ont pensé à l’Allemagne, la France, le Brésil et l’Espagne avec lesquels l’Algérie a une petite histoire à régler. D’autres, moins audacieux, rêvent d’éviter les gros calibres et prient pour que les Verts héritent d’un groupe clément pour avoir plus de chances de passer le premier tour.

Pas de Chiliens, mais des Brésiliens, des Allemands et des Espagnols possibles
L’Algérie ne retrouvera pas sur son chemin les Chiliens qu’elle a croisés en 1982, mais les risques sont grands de tomber encore une fois sur les Allemands, les Brésiliens et surtout les Espagnols qui nous ont laissé, eux, trois mauvais souvenirs… De plus, à l’époque, ils n’étaient pas champions d’Europe. C’est dire que les Verts seront gâtés si le sort leur tirait Xavi, Iniesta et consorts au premier tour.

Le groupe idéal : Nouvelle-Zélande, Slovénie et une grosse pointure
Les Algériens ne doivent pas penser qu’aux grosses cylindrées. Car si le sort voulait être généreux avec nous, il pourrait nous offrir un groupe follement clément avec la Nouvelle-Zélande du pot 2, la Slovénie du pot 4 et n’importe quelle grosse cylindrée histoire de jauger la valeur de notre équipe. L’Afrique du Sud ne pouvant pas tomber avec une autre nation du même continent, on devra se contenter des autres équipes du pot 1.

La ferveur qui nous prend nous pousse à affronter les plus grandes nations !
L’Allemagne qui nous a réussi en 1982 serait la bienvenue encore une fois. L’Espagne et le Brésil aussi pour une belle revanche. Comme les Italiens et les Anglais qui ne semblent pas trop inquiétants de visu, du fait que traditionnellement, ils ont toujours eu des difficultés à passer les premiers tours. Mais bon, c’est un raisonnement plutôt algérien, donc forcément ambitieux sur les bords, en raison de la ferveur qui nous fait croire que nous sommes capables même de gagner le Mondial.

Algérie, Espagne, USA, Portugal : le groupe de la terreur !
Si les prières des 35 millions d’Algériens ne sont pas entendues par Allah, les Verts hériteront d’une probabilité catastrophique qui pourrait donner quelque chose comme l’Espagne, championne d’Europe en titre, les USA qui ont humilié l’Egypte (3-0), l’Espagne (2-0) avant de s’incliner difficilement en finale devant le Brésil (3-2). Avec l’Espagne et les USA, on pourrait aussi  tomber sur le Portugal de Ronaldo, Deco, Maniche et le reste. C’est ce genre de groupe qui terrorisera tous les Algériens à coup sûr jusqu’au mois de juin prochain.

La France, premier choix historique des Algériens !
Les joueurs algériens ne sont pas contre une rencontre face à la France au premier tour. Ce serait même un cadeau du ciel si Ziani, Yebda, Meghni, Yahia, Bougherra, Ghezzal, Belhadj, Mansouri et tous les autres natifs de l’Hexagone héritaient des Bleus dans leur groupe. Car l’équipe de Karim Benzema reste le premier choix historique des Algériens qui en rêvent depuis leur qualification au Mondial. Certains d’entre eux qui avaient joué sous le maillot français se feraient une joie de montrer que le choix du cœur donne plus de force que le choix de la raison.
Nacym Djender

—————–

Composition des chapeaux
Chapeau 1 – Têtes de série : Brésil, Espagne, Italie, Allemagne, Argentine, Angleterre, Pays-Bas, Afrique du Sud (pays organisateur)
Chapeau 2 : Australie, Japon, Corée du Sud, Corée du Nord, Honduras, Mexique, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande
Chapeau 3 : Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Chili, Paraguay, Uruguay
Chapeau 4 : Danemark, France, Grèce, Portugal, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse

—————–

Saïfi :  «A part la France, je n’ai pas de choix particulier»
«Sincèrement, à ce stade de la compétition, je ne peux pas souhaiter affronter telle ou telle équipe ou éviter telle autre. A part la France peut-être parce que c’est là-bas que j’ai fait l’essentiel de ma carrière professionnelle. Quels que soient les adversaires qui seront avec nous dans le groupe, nous allons lutter de toutes nos forces pour passer le premier tour et entrer dans l’histoire du football algérien.»

Matmour :  «L’idéal c’est d’être dans le même groupe que l’Allemagne et la France»
«Lorsque j’ai appris que la France était dans le chapeau numéro 4, le premier souhait qui m’est passé par la tête, c’est d’être dans un groupe avec la France et l’Allemagne. Pourquoi la France ? Parce que je suis né et j’ai grandi en France. En plus, je veux effacer le mauvais souvenir du match de 2001 au Stade de France. Pourquoi l’Allemagne ? Certains pensent qu’on a envie de refaire le coup de 82, non. La raison est bien simple, j’ai envie que les Allemands découvrent l’équipe d’Algérie. C’est vrai qu’ils connaissent Yahia, Ziani, Amri et moi-même, mais en Coupe du monde, ils connaîtront toute l’équipe d’Algérie. En revanche, je ne veux éviter aucune sélection en particulier car si on est en Coupe du monde, c’est bien pour affronter les meilleurs.»

Bougherra :  «L’Italie et une équipe d’Amérique latine, ce serait parfait»
«Je sais que beaucoup de mes coéquipiers espèrent affronter la France en Coupe du monde pour des raisons évidentes, mais moi je veux jouer contre l’Italie et une équipe d’Amérique latine. Je sais toutefois que ça sera difficile vu que trois équipes latino-américaines sont dans le même chapeau que nous. Enfin, on aura sans doute une grande nation du football en Coupe du monde et cela nous va bien car si on est là, c’est bien pour affronter les meilleurs.»

Gaouaoui :  «Les équipes à éviter : le Brésil, l’Espagne et l’Italie»
«Il est vrai qu’on est mondialistes et qu’on ne doit craindre personne à ce stade de la compétition. Toutefois, je dois avouer qu’il y a trois équipes au-dessus du lot que personnellement je veux éviter : l’Espagne en tant que champion d’Europe en titre, l’Italie en tant que champion du monde en titre et le Brésil qui a gagné la dernière Copa America et la toute récente Coupe des Confédérations.»

Laïfaoui :  «L’Italie, l’Uruguay et  la Nouvelle-Zélande»
«Je sais qu’on ne pourra pas affronter l’Uruguay qui est dans le même groupe que nous, mais j’aurais aimé jouer cette équipe qui me rappelle un excellent souvenir : mon rappel en sélection et ma bonne prestation. J’aimerais débuter la compétition contre la Nouvelle-Zélande qui semble être à notre portée et qui nous permettra de bien entamer le Mondial. Enfin, je souhaiterais rencontrer l’Italie pour une raison bien simple : nous avons éliminé l’Egypte et l’Egypte a battu l’Italie en Coupe des  Confédérations, par conséquent il y a une chance pour nous qu’on batte les Italiens à notre tour.»

Halliche : «L’Afrique du Sud, la Slovénie et la Nouvelle-Zélande pour aller au 2e tour»
«Le meilleur tirage pour nous serait d’affronter la sélection la moins bonne de chaque chapeau. Je pense que ce serait bien d’Afrique du Sud du premier chapeau, la Slovénie du deuxième chapeau et la Nouvelle-Zélande du quatrième chapeau. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’on craint les grandes équipes. Mon souhait d’affronter l’Afrique du Sud, la Slovénie et la Nouvelle-Zélande est lié à mon envie de voir l’Algérie qualifiée au deuxième tour pour la première fois de son histoire . Après, on aura tout le loisir d’affronter les grands car il ne restera que les meilleurs.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 0,682 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5