Smaïl Zidane : «Le maillot que Saâdane nous a offert est à la maison»

jeudi 31 décembre 2009 à 9:20
Source de l'article :

article-10721-smail-zidane3112009-2.jpg«J’espère que l’Algérie donnera une leçon de football aux Anglais et aux Américains»

A chaque fois que l’un des membres de sa famille exprime son algérianité, Dda Smaïl Zidane est fier. Alors, lorsque c’est son célébrissime fiston Zinédine dit Zizou, alias Yazid pour les intimes, qui le fait, c’est le bonheur absolu. Ce bonheur a été ressenti par le père Zidane lorsque le fils a rendu visite à la sélection d’Algérie samedi passé à l’hôtel Grand Prix du Castellet. C’est avec une vive émotion qu’il évoque ce moment.

«La visite était programmée en secret depuis plusieurs jours»
Ce qu’il y a lieu de savoir, c’est que la visite de Zinédine Zidane aux Verts n’a pas été improvisée.

«Il avait prévu de faire cette visite il y a plusieurs jours, mais il a gardé ce projet secret. Ayant su que la sélection d’Algérie serait en stage dans les environs de Marseille, il a voulu profiter de cette occasion pour venir voir sa famille et faire un crochet à l’hôtel des joueurs», explique Dda Smaïl.

La visite a eu lieu tard dans la soirée, mais ce n’était pas prémédité.

«Nous avons eu deux décès dans la famille, ici en France. Yazid devait se rendre aux domiciles des défunts afin de présenter ses condoléances à leurs proches, mais il n’a eu le temps d’aller que chez l’un d’entre eux car, en en sortant après avoir accompli son devoir, il s’est rendu compte qu’il se faisait tard et que ce n’était pas correct de rendre visite à des gens la nuit.»

«C’est parce qu’il y a eu un décès dans la famille qu’il a fait la visite de nuit»
Il a décidé de rendre visite à cette famille-là une autre fois. Si c’était trop tard pour des visites familiales, cela ne l’était pas pour faire une virée à l’hôtel de la sélection algérienne, un projet qui lui tenait à cœur. «En dépit de l’heure tardive, il a tenu à y aller. Il a téléphoné à des dirigeants de la FAF et a obtenu l’autorisation d’y aller. Il s’y est donc rendu avec ses frères», raconte le papa. «Comme je n’aime pas trop sortir le soir, je me suis abstenu d’y aller. Et puis, j’étais convaincu qu’il sera très à l’aise avec les joueurs. Je n’ai pas eu tort puisque les échos qui sont parvenus de l’hôtel ont indiqué que la surprise a été très agréablement appréciée.»

«Il avait un vol à 8h, autrement il serait resté plus longtemps»
On connaît la suite : Zizou et deux de ses frères, ainsi que des amis, ont débarqué à l’hôtel et eu une discussion très détendue avec les joueurs de la sélection. «Il m’a dit que cela s’est très bien passé. Cela ne m’étonne pas puisqu’il connaît bien quelques joueurs», confie Smaïl Zidane. D’ailleurs, Zinédine n’a pas vu le temps passer et il serait bien resté plus longtemps, mais il devait rentrer. «Il avait un avion à prendre à 8h. Il est rentré à la maison à 1h45. Ses enfants dormaient. Lui est resté à discuter avec moi, puis a dormi juste un peu, avant que tout le monde ne se réveille pour aller à l’aéroport.» Ainsi, n’était ce voyage, Zidane serait resté plus longtemps avec les joueurs. Mieux : il serait venu le lendemain durant la journée.

«J’ai lu dans ses yeux qu’il était très heureux»
Durant la discussion que Zizou a eue avec son père, il était question, bien entendu, de la visite qu’il venait d’effectuer aux Verts. «Il était très heureux. Je l’ai lu dans ses yeux. Juste un indice : bien qu’il se faisait très tard, il avait bonne mine et était de bonne humeur», raconte le papa, non moins heureux. «Moi aussi, j’étais très content de cette visite.

A chaque fois que l’un de mes enfants, et Yazid en particulier, fait quelque chose pour l’Algérie, je rajeunis de dix ans. Encore un peu et mes cheveux blancs disparaîtront !», a-t-il insisté, la gorge nouée par l’émotion.

Il aurait certainement aimé vivre cette joie en direct, en vivant ce moment, mais il y aura certainement d’autres occasions.
«Je garderai jalousement le maillot des Verts qu’il m’a ramené»
Bien sûr, le clou du retour de Zinédine Zidane à la maison familiale, après sa visite aux Verts, a été le moment où il a remis à son père le maillot de la sélection nationale algérienne que Rabah Saâdane lui a offert. «Oui, il me l’a ramené. Il avait compris certainement que cela me ferait plaisir et il me l’a offert. Je l’ai chez moi et je le garderai jalousement.» Ce maillot est certainement porteur de beaucoup de sens pour Dda Smaïl puisqu’il a été offert par le sélectionneur qui a qualifié l’Algérie à la Coupe du monde de football, un événement qui n’est plus arrivé depuis 24 ans et dont il n’est pas peu fier.

«Bien sûr qu’il a regardé le match de Khartoum !»
D’ailleurs, lui autant que sa femme et ses enfants, à leur tête Zizou, ont suivi le parcours des Verts. Les matches du Caire et de Khartoum contre l’Egypte ont été suivis avec intensité. «Bien sûr que Yazid a regardé le match de Khartoum ! Il a vibré comme nous tous. C’est avec joie et fierté que nous avons accueilli la qualification de l’Algérie.»

Lui, en particulier, a été ravi, vu qu’il est né en Algérie, un pays qu’il a dû quitter parce qu’il ne trouvait pas du travail. «Un arbre dont les racines sont séculaires peut résister aux vents et aux tempêtes, alors qu’un arbre factice, dusse-t-il être le plus beau et le plus verdoyant, tombera à la première bourrasque. Ainsi disait le regretté Slimane Azem (chanteur kabyle qui avait beaucoup chanté sur l’exil, ndlr). C’est à méditer. On ne peut jamais bien vivre durablement en étant déraciné.»

«Une deuxième visite ces jours-ci ? C’est faux !»
Des rumeurs font état à Marseille d’une probable deuxième visite que Zinédine Zidane effectuera à l’hôtel des Verts durant leur stage. Cela est formellement démenti par Smaïl Zidane. «Vous savez, il y a parfois de l’exagération dans les informations. A ma connaissance, Yazid n’a pas prévu de revenir la semaine prochaine.

Il a un agenda très chargé, une famille dont il doit s’occuper. Non, une deuxième visite ces jours-ci n’est pas à l’ordre du jour.» Ce n’est que partie remise puisque Zizou viendra en Algérie le 1er mars pour participer à un tournoi de futsal et assister, dans la foulée, à la rencontre amicale Algérie-Serbie le 3 mars au stade du 5-Juillet. Cette fois-ci, il rendra visite aux Verts sur leur lieu de stage et peut-être aussi dans le vestiaire.

«Quand les Algériens veulent, ils peuvent !»
A l’orée de la nouvelle année, c’est le moment des vœux. Dda Smaïl formule avant tout des vœux «de bonne santé, de prospérité, de fraternité, de paix et de sérénité à l’ensemble du peuple algérien», tout en demandant aux jeunes «d’être dignes de leurs aînés qui ont vraiment souffert pour qu’ils soient indépendants et qu’ils vivent dans un pays meilleur qu’il ne l’était». Au plan sportif, il a un seul vœu : «Que l’Algérie donne un bon coup de rosse aux Américains et aux Anglais !» Pour lui, les Verts en ont les moyens.

«L’Algérie n’a-t-elle pas battu la RFA en 1982 alors que personne ne l’attendait ? Quand les Algériens veulent, ils peuvent !»

«La France n’arrivait pas à battre la RFA, mais l’Algérie l’a fait !»
Le Mondial-82 a laissé justement un très beau souvenir à Dda Smaïl. «Avant le match contre la RFA, les Allemands rivalisaient de déclarations provocantes et dédaigneuses.

L’un promettait de marquer un doublé, l’autre un triplé, et il y en a même un grand et costaud dont je ne me rappelle pas du nom (il s’agissait de l’avant-centre Horst Hrubesch, lui avons-nous précisé, ndlr) qui avait promis d’inscrire six ou sept buts à lui tout seul ! Finalement, ils n’ont inscrit qu’un seul but et ont été battus. Ce jour-là, je m’en rappelle, nous étions sortis fêter cette victoire et les Français avaient fait la fête avec nous.

Il y avait de quoi : la RFA était tellement forte à l’époque que même la France n’arrivait pas à la battre. L’Algérie, elle, l’avait fait !»

F. A-S.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
49 queries in 6,585 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5