USMB : Ezechiel, Dahmani et c’est tout !

samedi 19 décembre 2009 à 11:40
Source de l'article :

article-10373-Ezechiel19122009-2.jpgMercato, ça ne s’emballe pas à Blida
Jeudi passé, en fin d’après-midi, Zaïm et quelques-uns de ses dirigeants ont fait le point avec Mouassa en ce qui concerne la stratégie à adopter à l’occasion du mercato en matière de recrutement et de libération.

Plusieurs noms de joueurs qui étaient inscrits sur le calepin du président de l’USMB ont été barrés et d’autres soulignés. Parmi ces derniers, figure le jeune joueur harrachi, Rabta, qui n’a que très peu été utilisé par Charef. Pour Rabta, si les choses se déroulent comme le voudrait Zaïm, ce serait un retour au bercail.

Le joueur est un pur produit du deuxième club de Blida, le SCMB, et le challenge qui lui est proposé l’intéresse au plus haut point. Ce sera à Laïb, le boss harrachi, de décider. Un autre joueur intéresse Mouassa et son président, il s’agit de l’attaquant du MOC et ex- sociétaire de l’USM Annaba, Athmani.

Le président du club constantinois a été officiellement saisi au sujet de ce joueur par son homologue blidéen. La réponse est attendue dans les jours, si ce n’est dans les heures qui viennent. La piste étrangère est elle aussi exploitée et selon un proche du président de l’USMB, ce dernier aurait envoyé une invitation express à l’international tchadien, Ezechiel. Ce dernier est sous contrat avec le club de Blida et n’est pas du tout contre l’idée de retourner au bercail. Pour cela, on a déblayé le terrain en libérant Boumsong.

Mouassa pourrait titulariser Ezechiel comme il l’entend car le quota en ce qui concerne le nombre de joueurs étrangers serait respecté.

Boumsong libéré
Comme nous l’avions prédit dans ces mêmes colonnes, le Camerounais, Boumsong, ne terminera pas la saison à Blida. En effet, la direction du club lui a signifié, avant-hier, que son nom se trouvait sur la liste des joueurs qui seront libérés dans les jours qui viennent. Boumsong a été invité à trouver un accord à l’amiable pour ce qui est de la rupture de son contrat qui n’expirera qu’en juin 2011.
Peut-être le Tonnerre de Yaoundé
Même s’il nous a confié qu’il n’avait rien reçu d’officiel en ce qui concerne sa libération, Boumsong a accueilli avec philosophie cette nouvelle. «Que voulez-vous, si mon aventure à Blida doit s’arrêter dans les jours qui viennent, c’est le destin qui l’aura voulu et on n’y peut rien. Pour le moment, je n’ai pas eu de discussions à ce propos ni avec l’entraîneur ni avec le président. Au fil de la discussion que nous avons eue avec Boumsong, ce dernier nous dira que s’il venait à quitter Blida, il retournerait au Cameroun et qu’il pourrait terminer la saison au Tonnerre de Yaoundé, son ancien club. Arrivé lors du dernier mercato, Boumsong aura passé presque, jour pour jour, une année à Blida. On se rappelle qu’il avait attiré l’attention des recruteurs de l’USMB lors de la dernière CAM (Coupe d’Afrique militaire).

Blida ensuite Bordj Sedria
Comme pratiquement toutes les équipes de D1, le club blidéen ne renouera avec la compétition qu’après la fin de la CAN. Le coach nous a dit qu’il donnera quelques jours de repos à ses joueurs après les deux tours de Coupe d’Algérie.Après cela, Zemmouchi et ses coéquipiers reprendront le chemin du stade Tchaker pour s’entraîner pendant une semaine. Ils se prépareront à Blida avant de rejoindre Bordj Sedria, en Tunisie, pour un stage bloqué d’environ douze jours .Le retour se fera quatre jours avant le match de reprise. Mouassa espère avoir sous la main les nouvelles recrues le plus tôt possible et cela pour leur permettre de s’adapter au plus vite en disputant un maximum de matchs amicaux. Tout porte à croire que le président Zaïm veut mettre le paquet pour que son équipe montre un tout autre visage le jour de la reprise car elle doit réaliser un parcours tout simplement exceptionnel pour échapper au purgatoire.

Mouassa : «Autant garder ceux qui sont dans l’effectif»
L’entraîneur de l’USMB nous dira à propos des joueurs qui pourraient éventuellement venir renforcer l’effectif : «Il serait hasardeux de se fier à leur seul CV. Cela ne veut pas dire que je doute de la bonne foi du joueur ou de son manager, mais les choses vont très vite en football. Un joueur peut casser la baraque pendant quelques mois et perdre ensuite tous ses moyens. Nous ne pouvons pas nous permettre de nous tromper dans nos choix, quitte à n’en recruter aucun d’eux. Dans ce cas, je préfère garder ceux qui sont au club, au moins nous connaissons leurs qualités et leurs défauts.»

Slimane B.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
29 queries in 4,837 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5