Sortie de huit promotions de l’Ecole supérieure du matériel à El Harrach (Alger)

Sortie de huit promotions de l’Ecole supérieure du matériel à El Harrach (Alger)

24000e508fa28c4d1ae6dc9b29acb0ad_L.jpgUne cérémonie de sortie de huit (08) promotions de différentes spécialités a été organisée lundi à l’Ecole supérieure du matériel à El Harrach (Alger).

La cérémonie a été présidée par le directeur central du Matériel, le général-major Akroum Ali, en présence de généraux major, de généraux et d’officiers supérieurs de différents services et directions de l’Armée nationale populaire (ANP).

Les promotions sortantes comprennent la 30ème promotion du cours de commandement et d’état-major, la 64ème promotion du cours de perfectionnement et la 16ème promotion du cours d’application.

Il s’agit, entre autres, de la 6ème promotion d’élèves officiers « formation spéciale », de la 4ème promotion « LMD » et des 41èmes promotions de sous-officiers et de contractuels.

A cette occasion, le général major Akroum a procédé à la remise de grades et à l’octroi de diplômes aux majors de ces promotions qui comptent des stagiaires de Tunisie, de Mauritanie et du Sahara occidental.

Ces promotions ont été baptisées au nom du chahid de la Glorieuse guerre de libération Messaoudine Aissa.

Dans une allocution prononcée à l’occasion, le commandant de l’Ecole, le colonel Hammadi Ben Aissa a indiqué que « ces promotions sortantes ont reçu une formation militaire et scientifique exhaustive à travers l’acquisition de connaissances et de savoir-faire à même de les habiliter à accomplir pleinement leur mission en termes d’appui et de logistique ».

« Concernant la coopération en matière de formation appliquée, l’Ecole a fait appel à l’Académie militaire de Cherchell et à l’Ecole supérieure des transmissions de Koléa pour la réalisation de projets communs », a souligné le colonel Hammadi.

« Des stages ont été organisés au profit des officiers d’application, des élèves officiers d’active et des élèves sous-officiers contractuels au niveau des unités de la direction centrale du matériel pour acquérir les nouvelles connaissances scientifiques », a-t-il ajouté.

Le colonel Hamadi a salué « les efforts consentis par les cadres et professeurs de l’école et les formateurs pour former les compétences militaires capables de s’adapter au développement militaire à travers le monde ».

Dans son allocution, le colonel Hamadi a appelé les élèves diplômés à accomplir leurs missions « avec dévotion et protéger les intérêts suprêmes du pays en toutes circonstances, en demeurant fidèles au serment des chouhada et à la révolution du 1er novembre ».

Les promotions ont été baptisées au nom du chahid Messaoudene Aïssa né le 08 août 1919 à Bejaïa.

Le chahid Messaoudene s’est déplacé à Alger à l’age de 16 ans où il était vendeur de journaux avant d’adhérer au Parti du peuple algérien (PPA) au sein duquel il prit part à plusieurs réunions secrètes.

Le chahid a rejoint le Front de libération nationale (FLN) en 1954.

Messaoudene a été enlevé en mars 1957 à l’age de 38 ans par des parachutistes français qui l’ont torturé et jeté à la mer.

La clôture a été marquée par une parade militaire, une exposition des réalisations des étudiants diplômés et la distinction de la famille du chahid Messaoudene par le général-major Akroum.