Sonatrach : Les travailleurs de GTP ne décolèrent pas

Sonatrach : Les travailleurs de GTP ne décolèrent pas

Technicians stand at Krechba gas treatment plant, about 1200 km (746 miles) south of Algiers December 14, 2008. Algeria has approved or plans to approve projects expected to bring on up to 110,000 barrels per day (bpd) of crude oil output and 100,000 bpd of oil equivalents by 2012 or 2013, a Sonatrach official said on Sunday. REUTERS/Zohra Bensemra (ALGERIA)Les travailleurs de l’entreprise des Grands travaux pétroliers (GTP) ne décolèrent pas. Ils ont enclenché, il y a près de quatre jours, un mouvement de protestation au niveau des régions du Sud pour réclamer l’alignement de leurs salaires sur ceux de Sonatrach.

Ils ont boycotté avant-hier la restauration au niveau des régions de TFT, In Amenas et Al Ghar pour faire valoir leurs droits.

Les protestataires ont menacé de durcir la protesta notamment en passant à d’autres actions afin de décrocher leurs droits. Ils ont décidé d’organiser des sit-in devant la direction régionale à Hassi Messaoud et boycotter également la restauration.

Entre autres revendications réclamées par les travailleurs de ladite entreprise, filiale de Sonatrach spécialisée dans la construction, «l’augmentation des salaires et les primes, notamment l’indemnité de zone et des conditions de vie, l’indemnité de travail posté, l’indemnité de la femme au foyer et celle liée à l’allocation de fin de carrière».

Les protestataires s’interrogent, par ailleurs, sur la non-extension de l’accord ayant mis fin au débrayage des travailleurs de Sonatrach de Hassi R’mel, conclu mardi dernier entre la direction générale de l’entreprise des hydrocarbures et le syndicat national de Sonatrach. Ils ont réclamé ainsi l’émission des contrats indéterminés (CDI) aux travailleurs contractuels.

De même, le cycle de travail au Sud a été parmi les revendications des travailleurs qui réclament l’instauration du régime dit 5×2 au lieu de 6×2. Par ailleurs, les travailleurs de Génie civile et bâtiment (GCB)

ont saisi la fédération des pétroliers et le syndicat les alertant sur la situation socioprofessionnelle préoccupante des travailleurs du Sud, notamment au lendemain de la conclusion du contrat salarial entre Sonatrach et le syndicat national des hydrocarbures, la semaine écoulée.

Le collectif des travailleurs a demandé aux représentants syndicaux de soumettre leurs revendications à la direction générale de GCB.

Les travailleurs demandent aux conseils syndicaux de réclamer les mêmes revendications que celles des pétroliers de Hassi R’mel. «Notre filiale est partie intégrante du groupe de Sonatrach et nous jugeons honnêtement qu’en tant que tel, nos requêtes sont légitimes», soulignent les syndicalistes de GCB Hassi Messaoud et Hassi R’mel.

M. A. A.