Sites archéologiques à Azeffoun,Un musée à ciel ouvert

jeudi 1 mars 2012 à 19:25
Source de l'article :

1qz8dq.jpgAzeffoun, une petite ville à quelque 70 km de Tizi Ouzou, qui est connue beaucoup plus pour ses magnifiques plages, recèle aussi un important patrimoine archéologique.

Au niveau de la commune d’Azeffoun, il y a deux sites archéologiques, celui de Thadarth Uzeffoun et celui d’Aït Rhouna. Ces deux sites résument la richesse de l’histoire de cette région. Ils peuvent constituer une attraction touristique car ils datent de plusieurs siècles. Pour le moment, les allées d’Aït Rhouna et les ruines romaines de Thadarth Uzeffoun sont presque méconnues. Très peu de visiteurs, sur les milliers – pour ne pas dire les millions – qui choisissent Azeffoun comme destination durant la saison estivale, y ont déjà mis les pieds. Ce qui est, faut-il le dire, regrettable. Si ces deux sites venaient à être classés comme patrimoine national protégé, le tourisme culturel, durant ou hors la saison estivale, serait relancé. L’organisation de certaines activités culturelles ces deux dernières années, comme le Festival du film amazigh et celui de la poésie ont été, pour les autorités locales, une occasion de faire connaître le potentiel archéologique que recèle cette région de la Kabylie. Des visites guidées ont été organisées au profit des participants nationaux et étrangers, au niveau de Thadarth Uzeffoun pour découvrir ses vestiges romains, selon un jeune natif de la région. Au niveau de ce village situé à environ 7 km de la ville d’Azeffoun, le visiteur sera charmé par ce mariage entre un «décor» datant de l’époque romaine et de vieilles maisons kabyles, dont certaines sont en ruines. Selon notre guide, ce site est vierge, car aucune fouille n’a été réalisée auparavant. Toutefois, notre interlocuteur nous a fait savoir que des études ont été faites pour que, dans un proche avenir, des chercheurs et des archéologues puissent effectuer des fouilles au niveau de ce site. Nombre de pièces archéologiques ont été trouvées dans plusieurs endroits dans ce village. «Nous voulions créer un musée dans le village pour préserver et exposer toutes les pièces archéologiques trouvées au niveau de ce site. Mais, faute de moyen, ce projet est tombé à l’eau», regrette notre guide. L’autre site archéologique que compte la commune d’Azeffoun est situé au village Aït Rhouna. Sur place, on découvre des monuments funéraires (tombes géantes ou allées couvertes) qui datent de la préhistoire, environ 3000 ans avant J.-C. En tout, il existe 14 allées couvertes en Afrique du Nord. Celles-ci ne se trouvent ni en Tunisie ni au Maroc, mais seulement en Algérie. Huit ont été répertoriées à Aït Rhouna, à 14km du chef-lieu de la daïra d’Azeffoun, et six autres à Ibarissen, à 8 km à l’ouest de Toudja, dans la wilaya de Béjaïa. Aujourd’hui, ce site se trouve, malheureusement, dans un état de dégradation avancée, malgré les efforts des villageois qui font de leur mieux pour préserver ce patrimoine.

B.M

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
9 queries in 0,127 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5