Sidi Bel-Abbès: blocage à l’APC

Sidi Bel-Abbès: blocage à l’APC

Par M. Delli.

Sidi Bel-Abbès: blocage à l’APC

  Manifestement, l’assemblée populaire communale du chef-lieu de Sidi Bel-Abbès est confrontée à une situation de blocage jamais enregistrée de mémoire d’élus locaux. Le conflit entre le maire et une grande partie des membres de l’assemblée s’installe dans le temps et pratiquement aucune délibération n’a été votée à l’exception du budget primitif et de la subvention de l’USMBA qui sont passés au début de l’année, il y a plus de six mois. Déjà les élus ont boycotté une plénière extraordinaire pour approuver l’opération du couffin de ramadhan et le dossier demeure toujours en veilleuse. Une plénière ordinaire devait se tenir le mercredi dernier pour adopter les comptes administratifs et voter le budget supplémentaire a été avortée par le maire lui-même pour « une mission qui devait le conduire à Alger ».

Profitant de l’occasion, pas moins de 27 élus ont signé séance tenante un communiqué dans lequel ils ont dénoncé « le comportement irresponsable du maire » en revendiquant carrément son départ. Les signataires de la pétition n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère pour relever les « défaillances du maire en matière de gestion des affaires publiques ». On l’accuse « de fuir ses responsabilités » en évitant d’affronter les élus dans un dialogue franc pour trouver une issue « à la crise qui mine l’assemblée depuis son installation ». Le maire que nous avons tenté de contacter n’a pas répondu à nos appels téléphoniques.