Cela s’est passé un 21 février 1994, assassinat de Joaquim Grau

mercredi 21 février 2018 à 14:44
Source de l'article : Babzman.com

A la mémoire de Joaquim Grau, dit « Vincent », premier pied noir lâchement assassiné durant la décennie noir. Il a été abattu par balles au thorax et à l’abdomen sur le seuil de sa librairie par des hommes armés qui ont réussi à prendre la fuite, il avait 52 ans. Cet attentat n’a jamais été revendiqué.

Vincent, «pied-noir» d’origine espagnole, avait choisi de rester en Algérie après l’indépendance en 1962. Il sera le premier «pied-noir» tué depuis le début des assassinats intégristes. Un mois avant, le 23 janvier, Raymond Louzoum, un Juif tunisien âgé de soixante-quatre ans, dont le commerce d’optique était sur le trottoir situé en face de la «Librairie des Beaux-Arts», était tué dans des circonstances presque identiques.

La librairie des Beaux-Arts, située dans la Rue Didouche Mourad ex-Rue Michelet, est l’une des plus anciennes d’Alger. Elle est minuscule, sur deux étages unis par un vieil escalier de bois. On dit que Camus venait s’installer sur les marches pour corriger ses articles.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,227 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5