Semaine Coréenne sur Algerie360.com : prison de Seodaemun, lieu de mémoire des luttes contemporaines coréennes

mercredi 9 octobre 2019 à 15:42
Source de l'article : Algerie360.com

Lors du Press Tour organisé par LG Electronics en Corée du Sud, Algerie360.com a eu la chance de partir à la découverte du pays au matin calme. Arts culinaires, Histoire et TIC, voici ce qui rythmera notre escale coréenne.

Troisième étape, la prison de Seodaemun

L’histoire contemporaine de la Corée est douloureuse. L’établissement d’un protectorat japonais en 1905 a été suivi d’une longue période de colonisation, entre 1910 et 1945. Une époque caractérisée par les difficultés et les luttes, au prix de sacrifices humains. Et un épisode tragique, marqué par le mouvement d’indépendance du 1er mars 1919 (samiljeol), que les Coréens commémorent chaque année.

Porte d’entrée de la prison Seodaemun

Seodaemun a servi de prison d’Etat jusqu’en 1987. Désormais reconvertie en musée, elle est l’un des lieux de mémoire des luttes contemporaines coréennes.

Le hall de l’histoire de la prison de Seodaemun est un musée particulier situé au parc de l’Indépendance de Seodemun. Il a été construit à la fin du royaume de Joseon (~1910), et fut le principal instrument d’oppression utilisé par les Japonais où de nombreux patriotes coréens du mouvement pour l’indépendance furent torturés et exécutés.

Il est doté d’une prison au sous-sol, où Yu Gwan-Sun périt après le mouvement du 1er mars, de tour-vigies, d’une salle de torture, d’une salle d’exécution, de 7 cellules de prison, d’un hall d’exposition historique etc.

Le 1er étage est « un lieu d’honneur », où vous pouvez découvrir la prison de Seodaemun grâce à un système de graphiques. Un grand écran montre l’histoire de sa construction et les périodes transitoires de son évolution. Il y a des expositions spéciales et la salle commune qui exposent des faits sur l’Histoire de Corée.

Le deuxième étage traite de « l’Histoire » et vous pouvez voir différentes salles d’exposition concernant « la résistance nationale », « l’histoire de la prison » et « la vie en prison ». Vous pourrez remarquer que les Coréens n’ont jamais perdu leur esprit national ou leur determination à retrouver leur liberté, malgré ce chapitre particulièrement noir de leur Histoire. La « salle expérimentale » est la plus effroyable et terrifiante de la prison. Dans les salles de « détention provisoire » ou de « torture » vous verrez avec frayeur des scènes réalistes de torture reconstituées.

Reconstitution d’une salle d’interrogatoire

Cellule d’isolement de la prison


Dans le Parc de l’Indépendance de Seodaemun se trouvent, le vestige historique N˚ 32 (Dongnimmun), N˚ 33 (Yeongeunmunjucho), le hall de l’Indépendance, le monument des martyrs, et le monument de la déclaration de l’Indépendance du 1er mars.

Sources :
Visit Korea
Sous le ciel de Corée

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
81 queries in 0,256 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5