Semaine Coréenne sur Algerie360.com : à la découverte du palais royal Gyeongbokgung

Lors du Press Tour organisé par LG Electronics en Corée du Sud, Algerie360.com a eu la chance de partir à la découverte du pays au matin calme. Arts culinaires, Histoire et TIC, voici ce qui rythmera notre escale coréenne.

Première étape, le palais royal Gyeongbokgung.

Le palais royal Gyeongbokgung est le premier palais construit durant la dynastie Joseon. Achevé en 1395, le palais fut détruit par un incendie durant l’invasion du Japon en Corée (1592~1598) avant d’être laissé en friche durant près de 270 ans. Le palais royal a été édifié au 19e siècle sur les ruines de l’ancienne cité des rois (fin du 14e siècle) de la dynastie Joseon.

Ce n’est qu’en 1867 que le site fut reconstruit pour remettre en avant la noblesse de la famille royale. Le palais traversa une autre période de détériorations durant la deuxième période de colonisation de la Corée par le Japon (de 1910 à 1945). En 1911, la propriété du Palais est transférée au gouverneur général japonais. En 1915, sous prétexte d’organiser une exposition, plus de 90 % des bâtiments sont démolis. Seuls dix d’entre eux sont conservés. Après l’exposition, les Japonais rasent ce qui reste encore debout et construisent, sur le site, en face de la salle du trône sud, leur siège colonial, le Bâtiment du gouvernement général (1916–26). La porte Gwanghwamun est déplacée du sud à l’est. Sa structure en bois est complètement détruite pendant la guerre de Corée.

En 1989, le gouvernement sud-coréen lance un programme de reconstruction, d’une durée de 40 ans, qui commence en 1990. Après de nombreuses controverses sur son sort, le bâtiment colonial du gouvernement japonais est démoli en 1995. La porte Heungnyemun et ses cloîtres sont restaurées en 2001. Les quartiers royaux et le Palais de l’Est du prince héritier sont remis en état. Le Musée national de Corée, alors situé sur l’enceinte du palais, est déménagé à Yongsan-gu en 2005. Dans le cadre de la phase 5 de l’initiative de rétablissement de Gyeongbokgung, Gwanghwamun, la porte principale du palais, est restaurée dans son état original en 2006-2010. Le palais est reconstruit à l’identique, en faisant appel aux techniques traditionnelles de l’époque. Le chantier est permanent, des nouvelles parties ouvrent d’année en année.

Comme souvent en Corée, le palais royal Gyeongbokgung respecte les principes du feng shui, il est entouré de montagnes sur la face arrière et fait face au sud pour profiter du soleil, et limiter ainsi le froid venant du nord.

Parce qu’il s’agit d’un palais royal, son architecture représente ce qu’il se faisait de mieux à l’époque. La porte Gwanghwamun, la porte Heungnyemun et le hall du trône Geunjeongjeon furent construit dans un style grandiose pour représenter la dignité et l’honneur de la nation.

Par ailleurs, le palais Gyeongbokgung propose des reconstitutions de la cérémonie de relève de la garde, présentées comme fidèles à l’étiquette de la période Joseon par une cinquantaine de soldats aux costumes chatoyants.

Sources :

Michelin Voyage

Viator.com

Visit Korea