Selon Chakib Khelil : Pas d’augmentation du prix du gas-oil

samedi 19 décembre 2009 à 1:04
Source de l'article :

naftal.jpgLe prix du gasoil ne sera pas augmenté, a affirmé le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, jeudi, à Guelma, en marge d’une visite de travail et d’inspection dans cette wilaya.

Il faut rappeler dans ce contexte que l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH) avait indiqué lundi dernier, par la bouche de son président, M. Noureddine Cherouati sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale, qu’elle allait proposer une augmentation annuelle du prix du gasoil de 10% afin de freiner la consommation de ce carburant « coûteux et polluant ».

Le dossier sera prochainement sur la table du gouvernement Selon M. Charouati, l’Algérie consomme des quantités importantes de ce gasoil qu’elle importe. Selon les chiffres qu’il a fournis, les importations ont atteint plus de  » 560.000 tonnes de carburants en 2009 « .

D’où la hausse de la facture qui atteint  » 300 millions de dollars « , soit une augmentation de 50% en une année quand on sait qu’en 2008, le montant des importations du gasoil était de  » 200 millions de dollars « . le DG le l’ARH avait également évoqué le problème de raffinage que connait notre pays et le parc automobile  » vétuste qui consomme des quantités importantes de gasoil « . il a également mis en avant les marges bénéficiaires pour les exploitants des stations service qu’ils jugent minimes, soutenant leur revendication de les augmenter en raison, notamment, des charges ,comme celle des salaires des travailleurs qui ont connu une hausse.

Il est également utile de rappeler que , le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khellil, avait indiqué lors d’une journée technique d’information sur la rationalisation de la consommation de carburants dans le secteur des transports routiers, que  » l’Algérie consomme beaucoup le gasoil, produit qui a des retombées négatives non seulement sur le plan environnemental mais aussi sur le plan économique, puisque son importation a coûté 267 millions de dollars, et donc il est temps d’élaborer une nouvelle politique de rationalisation ».

Dans ce cadre justement, un vaste programme de développement de l’outil de raffinage permettra, dès 2013/2014, la généralisation de l’utilisation de l’essence sans plomb et l’introduction sur le marché national du gasoil à basse teneur en soufre.

Le ministre avait ajouté, dans le même contexte, qu’un projet de loi sur l’importation, à l’avenir, des véhicules écologiques non polluants sera élaboré afin de réduire l’usage des véhicules qui consomment le gasoil et l’essence classique.

Il a, en outre, signalé qu’un cadre réglementaire a déjà été mis en place, il sera complété et enrichi prochainement pour mettre véritablement sur les rails le développement de 1’utilisation du GNC qui, à terme, devra constituer un carburant principal dans notre paysage énergétique national. Ainsi, à côté du GPLC, le gaz naturel véhicule GNV, ou GNC constituera également un carburant de choix dans notre pays.

Samira G.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
29 queries in 0,676 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5