Séisme de Béjaïa : Qu’en est-il du risque d’un tsunami ?

Séisme de Béjaïa : Qu’en est-il du risque d’un tsunami ?

La wilaya de Béjaïa et ses environs ont été secoués par un séisme d’une magnitude de 5,9 sur l’échelle de Richter. L’épicentre de ce séisme est situé à 23 km au large des côtes de la wilaya de Béjaïa.

Scènes de panique à Bejaia où plusieurs centaines d’habitants ont fui leurs domiciles après la forte secousse tellurique qui a été ressentie dans 12 wilayas, dont “Skikda, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Jijel, Mila, Bouira, Boumerdes, Tizi Ouzou, Alger et Tipaza”.

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont réagi, certains d’entre eux ont évoqué un risque d’un possible Tsunami après les secousses répétées ressenties, et localisées en mer.

Les agents de la Protection civile sont intervenus à Bejaia pour secourir 4 personnes légèrement blessées et transférés huit (8) autres dans un état de choc vers l’établissement hospitalier de la ville.

Il n’y a pas de risques d’un Tsunami

Le délégué national aux risques majeurs au ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, le Dr Abdelhamid Afra, a donné des explications aujourd’hui concernant cette éventualité.

En effet, Dr Abdelhamid Afra, a nié mercredi qu’il y ait eu une menace de tsunami après le tremblement de terre qui a secoué la wilaya de Béjaïa.

« Ce qui est courant dans de tels phénomènes naturels, c’est que lorsqu’il y a un tremblement de terre en mer, il est suivi d’un tsunami, la composition géologique de la région a réagi, et si cela se produit, la polarité de l’onde sismique avancera en Europe, est non pas en Algérie, donc il n’y a pas de risque de tsunami », a déclaré Abdelhamid Afra à la télévision algérienne.

« J’assure aux citoyens qu’après le tremblement de terre, les autorités locales, y compris  le Wali, ont mobilisé des agents de protection civile ainsi que la sécurité de la wilaya », a-t-il déclaré.

Le même responsable a affirmé,  « L’installation d’une cellule de crise, le plan d’organiser les secours immédiatement après le tremblement de terre, et toutes les équipes d’inspection et les équipes d’expertise de l’Autorité technique de surveillance de la construction (CPC) sont sur le terrain depuis 6 heures du matin ».

France : Alerte “jaune” au tsunami sur les côtes méditerranéennes

En France, les médias locaux ont annoncé dans la nuit d’hier, une alerte tsunami de type “jaune” (le plus bas de l’échelle), lancée sur les côtes méditerranéennes.

Le message de l’Alerte Tsunami a été envoyé par la préfecture à Météo-France, ce dernier stipule que “de faibles chutes du niveau de la mer” sont possibles.

L’alerte en question a été émise à destination des professionnels : les préfectures, les pompiers, les météorologues, et non pas à la population.