Said Sadi: « le soulèvement est dû à l’incapacité de prendre en charge la question de la citoyenneté»

vendredi 19 avril 2019 à 19:45
Source de l'article : Algerie360.com

Dans une conférence animé, hier 19 avril, dans le cadre des rencontres «Les débats de l’UMMTO» organisées par  les enseignants, étudiants et personnel ATS de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, l’ancien président du RCD a estimé que les événements d’avril 80 ont eu leur rôle à jouer dans les nouvelles formes de luttes qui animent les revendications historiques d’aujourd’hui.

«On peut, je crois, assimiler l’exaspération soulevée par l’interdiction de la conférence de Mouloud Mammeri à l’humiliation provoquée par l’annonce d’un 5e mandat destiné à introniser un cadre», a expliqué Said Sadi, qui ajoute que «ce sont deux outrages qui étaient à la fois des signes de l’arrogance d’un système qui se croit tout permis et des catalyseurs d’une colère accumulée pendant des années. »

L’homme politique explique la similarité entre les deux soulèvement, « dans les deux situations, le soulèvement est dû à l’incapacité des pouvoirs publics d’entendre et de prendre en charge la question de la citoyenneté», a-t-il souligné précisant qu’en 1980, «on nous disait que la mort du parti unique signifiait la fin de la stabilité et de la cohésion nationale.

M.A.Y

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,226 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5