Said Sadi dépose plainte contre deux ressortissants algériens à Marseille

lundi 4 novembre 2019 à 10:23
Source de l'article : Algerie-eco.com

L’ex-président du RCD, le Docteur Said Sadi a déposé, samedi, une plainte contre deux ressortissants algériens qui l’ont harcelé en plein voie publique à Marseille en France, a-t-il annoncé sur sa page Facebook.

« Grossière provocation assortie de menaces verbales hier après-midi à Marseille par deux nervis tenant un discours islamiste. L’un d’eux, Laibi Salim serait un neveu de Kasdi Merbah, ancien responsable de la police politique. Une plainte a été déposée le jour même », a-t-il écrit.

Une vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, montre Said Sadi filmé par un ressortissant algérien. Il a proféré plusieurs accusations contre Said Sadi, notamment, d’être proche de l’ancien patron des services de renseignements algériens (DRS), le général à la retraite Mohamed Mediène dit « Toufik », et qui a été condamné récemment à 15 ans de prison ferme par le tribunal militaire de Blida.

Ils l’a accusé également d’être proche de l’autre général à la retraite Khaled Nezzar qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la Justice algérienne.

Le ressortissant algérien a suivi Said Sadi sur plusieurs centaines de mètres en le filmant. « Il va bien votre ami Khaled Nezzar? Alors l’éradicateur, vous croyez que vous allez manger dans le plat du Hirak? Vous qui avez mangé dans les plats de Khaled Nezzar et de Toufik, et maintenant vous faites le démocrate hypocrite », dit l’un des ressortissants à Said Sadi, qui lui a demandé de répondre à ses questions puisqu’il est « un démocrate ».

« Comment vous avez acheté votre villa à Marseille, vous qui n’avez jamais travaillé en tant que médecin? La villa à El Biar (Alger) qui vous l’a donné? », l’a accusé le ressortissant algérien.

A un moment donné, Said Said s’est retourné vers le ressortissant qui le filmait en le bousculant et en le sommant d’arrêter son cinéma. Le ressortissant s’est adressé ensuite à lui en kabyle pour lui dire qu’il était lui aussi kabyle.

Avant de lui ajouter que l »heure du jugement était arrivée et qu’il allaient tous passer à la barre des accusés et qu’avec la chute du DRS tous les dossiers vont sortir.

La même vidéo montre Said Sadi approché par un autre ressortissant algérien à Marseille.

Arezki Benali

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
74 queries in 0,441 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5