Sahel de Zemmouri-El-Bahri, un lieu de prédilection pour les amateurs de villégiature et de la nature

mardi 17 juillet 2018 à 23:29
Source de l'article : Www.aps.dz

BOUMRDES – La forêt du Sahel de Zemmouri-El-Bahri dans la wilaya de Boumerdes est devenue, depuis le début de la saison estivale, un lieu de prédilection pour les amateurs de villégiature et de repos dans un décor naturel enchanteur, bordé de plages au sable doré.

L’absence de commodités n’a pas empêché ce site, distant d’une quinzaine de kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya et qui se distingue par sa végétation luxuriante et diversifiée, de devenir un point de convergence des amateurs de camping, des familles, des associations et des scouts, qui affluent des wilayas voisines telles que Tizi-Ouzou, Bouira et Blida et même du Sud du pays.

Il a été parallèlement constaté une fréquentation timide des quelques établissements et structures hôteliers privés de la région, qui sont restés, à ce jour, boudés par les « vrais touristes » locaux ou étrangers, alors qu’ils sont installés à intérieur de la forêt du Sahel de Zemmouri-El-Bahri ou à sa proximité, selon des opérateurs du secteur.

Les vacanciers semblent ainsi privilégier les camps de vacances, au nombre d’une dizaine sur le site, qui sont pris d’assaut par les familles et autres associations amatrices du camping à l’air libre.

Des estivants, rencontrés par l’APS, ont assuré « préférer de loin le tourisme de masse représenté par le camping en pleine nature ». D’autres ont mis en avant l’accessibilité de ce type de tourisme au plus grand nombre, du fait qu’il soit aisé pour le citoyen modeste de passer sa journée, seul ou avec sa famille, sur la plage ou dans la forêt, avant de retourner le soir chez lui, même s’il habite loin, vu la disponibilité des moyens de transport.

Cette forêt, longée par la route nationale N 24, a conservé « son état sauvage » avec une superficie de plus de 800 ha qu’elle partage avec les communes de Zemmouri, Legata et Cap Djinet, toutes recouvertes de pins maritimes et d’Alep.

Un magnifique décor menacé 

Le site offre un magnifique décor naturel avec une flore forestière riche et variée et de superbes plages, qui s’étendent sur plus de 4 km. Cette richesse naturelle en fait, tout au long de l’année, un lieu de prédilection d’un flux considérable de familles en quête de détente et de repos pour déjeuner à l’ombre de ses pins loin du brouhaha de la ville et de ses tracas.

Réputée pour être un lieu de détente, ce site, délaissé, a perdu ce pendant de sa superbe en raison de la coupe illicite de bois dont il fait l’objet et une exploitation anarchique de sa végétation, dont certaines essences sont uniques, au moment où nombre de ses plages sont la proie de pillage de sable.

La région abrite, par ailleurs, l’hippodrome « Emir Abdelkader », qui a quelque peu repris ses activités ces dernières années, en organisant de nombreux concours hippiques nationaux et internationaux, sanctionnés par des prix, dont le plus important est le grand prix annuel du président de la République.

Lors de sa dernière visite sur site, le wali de Boumerdes Abderrahmane Madani Fouatih, avait ouvertement réprimandé les responsables de ce complexe sur la situation « déplorable » dans laquelle il se trouve.

Le chef de l’exécutif leurs a alors proposés d' »affecter l’argent nécessaire à la valorisation et la promotion de cet acquis touristique public » ou alors la wilaya destinera « des assiettes de ce complexe à l’investissement privé ».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,381 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5