Saâdane «J’ai vu le bonheur dans les yeux de Ziani»

Saâdane «J’ai vu le bonheur dans les yeux de Ziani»

article-18353-ziani.jpg«Je veux laisser ma trace en Equipe nationale»

Pour sa première rencontre avec les envoyés spéciaux de la presse algérienne, le sélectionneur national M. Rabah Saâdane n’a pas été avare en informations en donnant tous les détails du stage de Crans-Montana, hyper important pour lui pour être prêt dans moins d’un mois en Afrique du Sud.

«On a eu de la chance d’avoir déniché ce site»

Avant de parler de son programme de travail, Saâdane a tenu à rappeler au parterre de journalistes qui l’entouraient autour d’une table que le choix du Grand Hôtel Green Palace de Crans-Montana a été judicieux. «C’était difficile de trouver des conditions d’hébergement aussi bonnes et les installations sportives y compris les terrains d’entraînement», a-t-il dit avant de rendre hommage aux responsables du centre de remise en forme d’Aspetar qui a mis à la disposition de l’Equipe nationale des médecins et un préparateur physique de qualité. «Cela nous a permis de renforcer qualitativement les staffs médical et technique», a-t-il dit

«Le travail tactique commencera dans une semaine»

Jeudi, le staff technique et médical s’est réuni jusque tard le soir pour arrêter le programme de travail durant le séjour à Crans-Montana. M. Saâdane nous en a donné tous les contours : «La première semaine sera consacrée à la régénération, à l’évaluation et aux contrôles médicaux, car il faut que l’ensemble des joueurs s’adaptent à l’altitude. J’ai discuté sur le sujet avec le Dr Millet, un éminent spécialiste suisse qui m’a fourni beaucoup d’informations précieuses et qui m’a permis d’actualiser un peu mes connaissances.» Cette période durera trois à quatre jours.

Par la suite, les choses sérieuses commenceront, selon M. Saâdane, avec du bi-quotidien et de la récupération active. «Durant cette période, on va devoir augmenter la charge de travail», a expliqué Saâdane qui compte passer au travail tactique durant la deuxième semaine du stage. «Vers le 19 mai, on attaquera l’aspect tactique avec des entraînements individuels le matin ici à l’hôtel et des séances tactiques l’après-midi sur les terrains mis à notre disposition en vue des matchs de la Coupe du monde.»

Saâdane insistera beaucoup sur le travail tactique qui sera en quelque sorte le nœud gordien de ce stage car pour lui, «avec l’arrivée de pas moins de 7 nouveaux joueurs, il faut revoir certaines choses sur le double plan défensif et offensif.

«Dimanche, tout le monde doit être là»

«Mis à part les joueurs qui ont des rencontres à disputer le week-end, tout le monde est là», a affirmé Saâdane avant de donner quelques détails sur les absents : «Il y a douze joueurs présents en attendant Meghni et Mansouri qui vont arriver d’un moment à l’autre (Ndlr. Meghni était arrivé durant l’entraînement et Mansouri hier vers 22h), ceux qui ont des matchs de championnat sont attendus le 16 mai, c’est la date imposée par la FIFA à tous les joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde. La seule exception concerne les joueurs devant animer la finale de la Ligue des champions. Pour moi, le 16 mai, les 25 joueurs seront à Crans-Montana.» Seul joueur à ne pas pouvoir arriver le 16, Mehdi Lacen qui disputera le match de Liga Santander – Gijon le 16 à 19h et qui ne pourra pas rejoindre le groupe avant lundi.

«Face à l’Eire, le résultat m’importera peu»

En parlant de tactique, Saâdane a insisté sur les matchs de Coupe du monde et non pas la rencontre de l’Eire. «Je l’ai déjà dit et je le répète aujourd’hui, les résultats du match face à l’Eire et aux Emirats m’importeront peu. Ce qui m’importe, c’est d’être prêts le 13 juin face à la Slovénie. Si on gagne en amical, Allah ibare,k sinon ce n’est pas la fin du monde, ce sera juste une dernière répétition avant l’essentiel qui est la Coupe du monde. Ce sera également une dernière évaluation qui nous permettra de savoir ce qui marche et ce qui ne marche pas», a martelé Saâdane.

«J’ai de l’affection pour Zaoui et Raho»

Depuis l’avènement de Saâdane à la tête de l’Equipe nationale, il n’y a jamais eu autant de nouveaux joueurs débarqués en même temps. Cela posera-t-il un problème d’adaptation ? Saâdane n’a aucune appréhension à ce sujet, même s’il avoue «avoir une affection particulière pour Zaoui et Raho qui jouaient un grand rôle sur le terrain et en dehors en mettant une ambiance folle qui permettait aux nouveaux de se fondre vite dans le groupe. Toutefois, l’ossature qui a fait toutes les éliminatoires est toujours là et elle fait son boulot convenablement avec les nouveaux. Hier déjà, les nouveaux ont longtemps discuté avec les cadres de l’équipe pour leur faciliter leur intégration et je suis convaincu qu’après deux ou trois jours, ils seront totalement intégrés. Et puis, parmi les critères de sélection, il n’y avait pas que l’aspect sportif, il y avait aussi l’aspect humain et là je suis tranquille concernant les nouveaux», ajoutera-t-il.

«Je veux laisser une trace en Equipe nationale»

Pour expliquer le grand nombre de nouveaux joueurs en sélection, M. Saâdane a rappelé qu’après la Coupe du monde, «l’Equipe nationale doit enchaîner un match amical en août puis le début des éliminatoires en septembre. Ça va tellement vite dans le football qu’il faut tout prévoir, la Coupe du monde ne doit pas être une fin en moi.» Cela veut-il dire que Saâdane sera toujours là le 11 août face au Gabon ? «Ne me posez pas cette question s’il vous plaît, car ceux qui me connaissent vous diront que j’ai toujours laissé ma trace là où je suis passé, je l’ai fait au RAJA, à l’USMA et tout récemment à l’Entente. Je veux laisser ma trace également en Equipe nationale», a-t-il expliqué juste pour éviter la question qui l’embarrasse le plus.

«J’ai vu le bonheur dans les yeux de Ziani»

Avant de clore sa rencontre avec les journalistes, Saâdane, qui n’aime pourtant pas parler des joueurs individuellement, a tenu à évoquer le cas Ziani, si on peut l’appeler ainsi. «J’ai discuté avec lui hier et j’ai vu le bonheur dans ses yeux, il est heureux d’en finir avec sa situation en club et de rejoindre enfin l’Equipe nationale. C’est de bon augure pour lui et pour nous», a-t-il dit. Que lui a répondu Ziani ? «Il m’a dit que s’il n’y avait pas la Coupe du monde au bout, il serait devenu fou. Il m’a dit également qu’il avait beaucoup bossé même s’il ne jouait pas. En tout cas, moi je suis tranquille pour ce qui le concerne, car je sais qu’il sera à 100% en Afrique du Sud.»

«Je ne dois pas tomber malade»

Pendant le point de presse qu’il a animé hier, Saâdane a mis sa casquette en se plaignant du froid de canard qui règne à Crans-Montana pour ensuite lancer une boutade : «Ce n’est pas le moment de tomber malade, le chef doit faire attention aux coups de froid, vous aussi vous devez bien vous couvrir, car vous risquez d’attraper froid.»

«Ne m’appelez pas au téléphone !»

Comme nous l’avons déjà indiqué, l’organisation avec les journalistes est impeccable grâce notamment à Walid Sadi qui a mis en place une stratégie pour permettre à la presse de travailler dans de bonnes conditions et aussi à l’un des responsables des médias, M. Adel Hadji. Un travail en moins pour Saâdane qui ne s’est pas empêché de demander à tous ceux qui ont son numéro personnel de ne pas l’appeler. «Laissez-moi tranquille un peu, vous avez Walid qui est là pour répondre à toutes vos attentes», a-t-il averti mi- sérieux, mi-plaisantin.

Medjani a tatoué le prénom de son père sur sa main

Carl Medjani ne se sépare jamais de son père, même si ce dernier ne se trouva pas à Crans-Montana. En effet, le joueur d’Ajaccio s’est tatoué sur la main le prénom de son père, Karim.

Halliche et Zemmamouche s’offrent une promenade à pied

Rafik Halliche et Mohamed Amine Zemmamouche ont quitté l’hôtel pour une promenade à Crans-Montana, histoire de se dégourdir les jambes, avant de rejoindre leur lieu d’hébergement.

Gaouaoui sort en voiture

Un autre joueur est sorti prendre l’air hier après-midi dans les hauteurs de Crans-Montana. Il s’agit du gardien de but Lounès Gaouaoui. Contrairement à Halliche et Zemma, il est sorti en voiture.

Ziani à la rencontre des supporters

Même s’ils étaient interdits d’accès au lieu d’hébergement des Verts, certains supporters ont tenu à se présenter à Crans-Montana dans l’espoir de voir de près leurs idoles. En les apercevant, Karim Ziani, qui s’apprêtait à rejoindre sa chambre, est allé à leur rencontre pour leur signer des autographes et poser avec eux.

Malheureux est celui qui fait tomber le ballon !

Il régnait une ambiance bon enfant hier à l’occasion de la première séance d’entraînement du jour. Pour faciliter l’intégration des nouveaux, les tauliers de l’équipe ont trouvé la parade : faire tirer ses oreilles à celui qui laisse tomber le ballon dans un jeu de jonglerie endiablé. Le moins que l’on puisse dire est que les nouveaux s’en sont sortis avec des oreilles toutes rouges !

Mission facilitée pour les journalistes

Il faut dire c’est bien quand c’est bien et mal quand c’est mal. Cette fois, honneur à la FAF et au staff technique des Verts qui ont facilité le travail de la presse dépêchée à Crans-Montana pour couvrir la préparation de l’EN. En plus des traditionnelles zones mixtes organisées, les journalistes sont conviés quotidiennement par petits groupes de quatre tout au plus à entrer dans l’intimité du groupe, assister aux séances de soins et discuter plus ou moins à l’aise avec les joueurs. A saluer !

Selon l’agence de presse allemande

Selon l’agence de presse allemande (DPA), le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika compte être présent le 11juin prochain à Johannesburg en Afrique du Sud pour assister à la cérémonie d’ouverture du Mondial. Dans ce communiqué, l’agence de presse Allemande a annoncé avoir eu des échos d’Alger, précisément de certains proches du président Algérien. Cette information n’a pas encore été confirmée par les instances compétentes. La DPA s’est appuyé aussi dans ce communiqué, sur les relations historiques entre l’Algérie et l’Afrique du Sud, depuis l’ère Nelson Mandela.

Finale de la Cup

Belhadj convoqué, Yebda forfait

De retour de blessure, Nadir Belhadj a été finalement convoqué pour la finale de la Cup face à Chelsea qui se jouera aujourd’hui. Quant à l’autre algérien de Portsmouth, en l’occurrence Hassen Yebda, celui-ci est out car il n’est pas encore totalement rétablis de sa blessure à la cuisse.