Rien ne va plus entre Zetchi et le ministère des Sports

Rien ne va plus entre Zetchi et le ministère des Sports

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi, a décidé à la dernière minute de retirer sa candidature aux élections du Conseil de la Fédération internationale (FIFA), cette décision continue a suscité de mout réaction set continue à faire polémique.

En effet, cette décision surprenante et prise individuellement par le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi, n’a pas été du gout du ministère de la Jeunesse et des sports.

Néanmoins, le ministère de la Jeunesse et des sports semble ne pas être surpris par cette décision, en effet le journal “liberté” a publié une correspondance envoyée par le ministère à la FAF le 12 novembre 2020.

Dans cette dernière, on peut constater que le MJS, avait prédit les difficultés qui allaient entraver le chemin du candidat algérien, le document en question a rappelé le contenu de l’article 211 de la loi 13-05 du 23 juillet 2013 relative aux candidatures et la nécessité d’avoir le feu vert du COA et celui du MJS.

Le département ministériel a rappelé à Zetchi qu’il venait de les saisir le jour de la clôture du dépôt des candidatures, avant d’insister sur le fait que la candidature engage tout un pays, et non seulement sa personne, ce qui nécessite une préparation et une concertation préalable, ainsi qu’une évaluation des chances de succès du candidat, et la mobilisation du réseau diplomatique, a fortiori face aux candidatures égyptienne et marocaine, surtout pour une élection qui se déroule au Maroc.

“En tout état de cause, compte tenu du délai butoir et dans le souci de ne pas priver l’Algérie de l’opportunité de gagner une place au sein de la FIFA, Monsieur le ministre de la Jeunesse et des Sports marque son accord de principe”, a écrit le MJS dans la correspondance.

Dans ce cadre, je vous demande de nous faire part d’un point de situation exhaustif sur les actions entreprises de votre part et les chances de succès de cette candidature avant d’engager l’État”, lit-on dans la méme correspondance

Zetchi déposera plainte

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi a qualifié de «dangereuse» la fuite de la correspondance du ministère de la Jeunesse et des Sports avec son secrétaire général.

«Le document n’a certainement pas fui de la Fédération algérienne de football, ce qui signifie que la fuite provenait du ministère», a-t-il dit.

«C’est très grave, et nous allons déposer une plainte pour savoir qui a publié un document classifié comme celui-ci. »

Et de poursuivre: «Je tiens à souligner que le ministre de la Jeunesse et des Sports a soutenu ma candidature plus d’une fois».

«Ils nous ont seulement demandé de mettre toutes les chances de notre côté, et c’est ce que nous avons fait. Nous avions toutes les chances de gagner si ce n’est le premier rejet de notre candidature qui a influé sur notre campagne », a-t-il déclaré à la presse, ce dimanche 14 mars.

“La Fédération algérienne de football a décidé de saisir la justice au sujet de la divulgation d’une pièce officielle paraphée, sortie d’un chrono et ne portant pas l’accusé de réception de la fédération transmise aux médias”, lit-on dans un communiqué de la FAF

“Un acte vil et condamnable par la loi algérienne en vigueur, la FAF s’interroge sur l’intérêt et le timing de cette fuite organisée, si ce n’est pour porter atteinte à cette instance et surtout à l’Algérie”, a conclu le communiqué de la FAF.

La correspondance en question demandait au président du FAF de ne pas s’avérer dans l’image internationale de l’Algérie, et s’engager dans l’inconnu, sans obtenir de garanties avant d’entrer dans les élections exécutives de la FIFA.

Concernant le dossier Sahara occidental

Kheireddine Zetchi a déclaré son mécontentement d’être accusé d’avoir voté en faveur de la loi qui demande l’entrée au Sahara occidental en tant que membre de la CAF.

«Il y a une campagne contre nous de la part des partis qui veulent revenir à la FAF», a déclaré cet après-midi le président de la Faf.

«Ces partis veulent ternir notre image et encapsuler l’opinion publique et les autorités sur ce que nous faisons. »

«Personne ne nous donne de leçon de patriotisme, et la position de l’Algérie est cohérente sur des questions telles que les questions sahraouies et palestiniennes».

Une autre plainte sera déposée contre le journal “Ennaharlonline”

La Fédération algérienne de football a décidé de saisir la justice pour diffamation au sujet de l’information colportée par le journal Ennahar Online au sujet d’un prétendu vote lors de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la Confédération africaine de football (CAF) ) contre la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

La Fédération algérienne de football a annoncé dans un communiqué, “Ce journal a, sans prendre la peine de vérifier ces informations calomnieuses, en se rapprochant simplement de la direction de la communication de la FAF, n’a pas hésité à les mettre à la Une avec un titre racoleur dans le seul mais de nuire à la personne du Président de la FAF, à cette instance et à l’Algérie. “

“Cette attitude irresponsable qui n’honore pas son auteur ni le média à travers lequel il s’est établi ne restera pas sans suite car toutes les institutions de l’État seront saisies à ce sujet, en plus de la justice”, ajoute le communiqué.