Révision des listes électorales: le « porte-à-porte », une première pour cibler les nouvelles villes

mardi 12 février 2019 à 15:14
Source de l'article : Www.aps.dz

CONSTANTINE – L’opération de révision des listes électorales, menée du 23 janvier au 6 février derniers, en prévision de l’élection présidentielle du 18 avril 2019 a été marquée par une opération ciblée et inédite, visant les nouvelles unités de voisinage, les nouvelles villes et les grandes agglomérations des wilayas à travers le pays.

Du « porte-à-porte », première opération du genre, la révision ciblée des listes électorales a mobilisé des agents et brigades des services des directions de la réglementation et des affaires générales (DRAG) et a œuvré à inscrire sur les listes électorales tout citoyen, de dix huit (18) ans révolus au jour du scrutin, et également ceux ayant changé de lieu de résidence, conformément à la nouvelle loi relative au régime électoral.

A la daïra d’El Khroub, dans la wilaya de Constantine, où est concentré l’essentiel des nouvelles villes et nouveaux pôles urbains, huit (8) brigades composés de 2 à 3 agents de la DRAG ont été mobilisées durant 15 jours  pour des opérations « porte à porte » d’actualisation des listes électorales, souligne à l’APS le Drag, Mustapha Dekkiche.

Ces opérations ont ciblé les citoyens qui ont changé de lieux de résidences dans le cadre des opérations de relogements effectuées sous le chapitre du programme de résorption de l’habitat précaire (RHP) ou autres opérations de distribution de logement à caractère social, détaille encore le responsable.

« Cette campagne de terrain a permis l’inscription sur les listes électorale et la remise des cartes de votes à plus de 12.000 habitants ayant bénéficié de logements dans les villes Ali Mendjeli et Massinissa », atteste M. Dekkiche qui précise que ‘’plus de 21.000 cartes d’électeurs ont été remises aux citoyens de la wilaya de Constantine, à l’issue de l’opération de révision des listes électorales ».

Dans la wilaya d’Annaba, les efforts des services concernés par la révision des listes électorales ont été concentrés dans les deux nouveaux pôles urbains Kalitoussa dans la commune de Berrahal et Draâ Errich dans la commune d’Oued Enneb, où pas moins de 6 000 familles ont élu domicile, indiquent les services de la wilaya.

Selon le président de l’Assemblée populaire communale de Berrahal, Farid Abdelouahed, la dernière opération de révision des listes électorales ciblant les familles du pôle urbain Kalitoussa a permis d’inscrire 502 citoyens, sur les 2000 familles, relogées depuis quatre ans dans cette agglomération en plein expansion.

L’édile a indiqué que des brigades ont été mobilisées, dés l’entame de l’opération de révision des listes électorales, pour des opérations de sensibilisation auprès des citoyens des cités du nouveau pôle urbain pour évoquer le prochain scrutin, l’importance d’actualiser les listes électorales et de s’y inscrire pour ceux qui ont changé leurs adresses ou atteint 18 ans au jour du scrutin. Ces opérations assurent également aux citoyens d’exercer un droit constitutionnel’’ précise l’édile.

Le vote, un exercice de citoyenneté

Dans la ville d’Ali Mendjeli à Constantine, beaucoup de citoyens des nouvelles cités approchés par l’APS pour évoquer l’opération du « porte-à-porte » dans la révision des listes électorales, s’accordent à mettre en avant « l’effort déployé par l’Administration » pour permettre aux citoyens d’accomplir leur devoir de vote.

Pour Lamine. M, la vingtaine, habitant dans l’unité de voisinage (UV) 18, voir la brigade chargée de la révision des listes électorales frapper à la porte du domicile familial était une « surprise ».

« Au début, je pensais que c’était une équipe de Sonelgaz pour sensibiliser sur les dangers du monoxyde de carbone », atteste-t-il avant de confier : « c’es ainsi que j’ai été inscrit sur la liste électorale pour la première fois ».

Pour sa part,  Mme Malika L., âgée de 81ans, relogée en juin dernier à l’UV 20 extension à la ville Ali Mendjeli, qui affirme n’avoir jamais raté un rendez-vous électoral, a relevé qu’une des premières démarches qu’elle a œuvré à concrétiser, une fois à Ali Mendjeli, était de se faire délivrer une carte d’identité avec sa nouvelle adresse et de contacter « la commune » pour s’inscrire sur la liste électorale de la daïra d’El Khroub.

Dans la ville de Massinissa, Manel B, une jeune étudiante de 19 ans qui vient de recevoir sa carte d’électrice des mains des agents de la DRAG, ce document constitue un « exercice de citoyenneté ».

« J’estime important d’avoir ma carte d’électrice, comme c’est important pour moi d’adhérer à une association de protection de l’environnement ou toute autre action qui permet l’épanouissement des citoyens et l’évolution de la société », a-t-elle opiné.

Pour rappel, l’opération de révision des listes électorales qui doit permettre aux jeunes âgés de 18 ans et aux personnes ayant changé de résidence de s’inscrire dans leur nouvelle commune de résidence, a été lancée conformément aux dispositions de la loi organique n 16-10 relative au régime électoral, et la signature du décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour le 18 avril 2019 en vue de l’élection du Président de la République.

Au total 22.883.772 électeurs étaient inscrits sur les listes électorales lors des élections locales du 23 novembre 2017.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 1,204 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5