Révision annoncée de la Constitution : Bouteflika veut instaurer le régime parlementaire et interdire le cumul de postes pour les députés

Révision annoncée de la Constitution : Bouteflika veut instaurer le régime parlementaire et interdire le cumul de postes pour les députés

apn_553953208.jpgAprès le discours, les coulisses. Le président de la République, dont la sortie télévisée a déçu plus d’un, s’apprête à remanier la Constitution (encore une fois), pour déterminer définitivement la nature du régime algérien.

Selon des sources proches de la Présidence, contactées par «Algérie-Focus.Com» lors de l’inauguration de la manifestation «Tlemcen, Capitale de culture islamique», le Chef de l’Etat aurait opté pour l’instauration d’un régime parlementaire. «C’est ce qu’il a dit à ses plus proches collaborateurs, le Président veut réviser la Constitution pour instaurer un régime parlementaire où l’Assemblée élue, avec ses deux Chambres, aura la tâche de déterminer les politiques publiques et veiller à leur application», confie notre source. Et de préciser : «La révision des lois électorale et des partis permettra, en amont, de garantir une meilleure représentativité populaire au Parlement tout en respectant les critères de compétences. Aussi, le cumul du mandat parlementaire avec une autre fonction sera interdit».

Notre source rajoute que «la nouvelle loi électorale imposera aux élus d’abandonner toute autre activité externe afin de garantir une meilleure disponibilité au sein des Assemblées élues». Nous y reviendrons avec plus de détails.

Yasmina B.