Retour sur une nuit agitée

Une nuit agitée a été vécue dans plusieurs wilayas du pays par les citoyens pour dénoncer, voir même empêcher la tenue du scrutin de ce 12 décembre par la voie pacifique de sit-in et de rassemblement.

En effet, plusieurs wilayas, tel que Alger, Bejaia, Tizi Ouzou, Bouira, Constantine, Biskra, Ghardaïa … ont vécu hier soir des marches et des sit-in pour faire barrage à la tenue des élections présidentielles d’aujourd’hui. Les citoyens ont décidé de passer la nuit dehors pour protester, mais aussi pour empêcher l’organisation du vote dans leurs villes respectives.

A Alger, un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé plutôt dans la journée pour faire face à la manifestation de la journée et au sit-in prévu pour la nuit.

Bejaia a vécu une nuit mouvementée entre sit-in et marche dénonçant la tenue du scrutin d’aujourd’hui. Plusieurs bureaux de vote ont été pris d’assaut par les citoyens pour récupérer et détruire les urnes.

A M’Chedallah dans la wilaya de Bouira, des échauffourées ont été éclatées entre manifestants et forces de l’ordre, où l’on a selon des vidéos postées en directe sur les réseaux sociaux, enregistré des tirs au gaz lacrymogène au début de la soirée. Le calme est revenu petit à petit dans la ville.

A Tizi Ouzou, un sit-in a été observé dans l’ancienne mairie et à l’université Hasnaoua. Plusieurs autres localités de la wilaya ont observé des actions similaires pour empêcher le déroulement des élections.

La matinée d’aujourd’hui a connu un retour au calme dans certaines localités et un maintien de mobilisation dans d’autres.