Retard dans la livraison e véhicules neufs par les concessionnaires,Des délais d’attente interminables

Retard dans la livraison e véhicules neufs par les concessionnaires,Des délais d’attente interminables

interminables.JPGAcquérir un véhicule neuf suscite de la joie pour son propriétaire, mais ce sentiment se dissipe vite lorsque la personne intéressée par ce genre d’achat auprès de l’un des concessionnaires automobiles implantés en Algérie se heurte à une série de problèmes qui concourent tous à retarder la livraison de la commande.

De telles situations ont tendance à se généraliser et nombreux sont les citoyens qui se plaignent du retard enregistré dans la réception de leur commande.

«C’est au mois de décembre dernier que j’ai commandé un véhicule utilitaire. Bien que je me sois entièrement acquittée du prix et que le service commercial m’ait fermement signifié que je serai en possession de mon véhicule dans trois mois, voilà que c’est presque un semestre qui s’est écoulé, sans que le véhicule me soit livré», témoigne une résidente de la wilaya d’Alger qui se dit «agacée» par l’attente d’un véhicule qui tarde à venir.

«Je suis en droit de demander la récupération de mon véhicule. C’est un droit et non une faveur que le concessionnaire me fait. Je pense être en droit de prendre mon véhicule à l’expiration du délai sur lequel il s’est prononcé. N’oublions pas que j’ai payé avec mon argent, ce n’est pas de la charité que je demande», crie désespérément un client, empêché d’accéder à la direction d’un concessionnaire par l’agent de sécurité.

Il estime être lésé et dénonce ce genre de comportement. Beaucoup de citoyens désirant acquérir un véhicule neuf sont victimes de ce genre de désagrément. Un autre citoyen, la cinquantaine, nous raconte ses déboires avec les concessionnaires.

«L’expérience des copains m’a appris que le délai va être prolongé jusqu’à six mois, voire plus»

«J’ai fait le tour des concessionnaires plus de trois fois pendant les deux derniers mois pour acheter une voiture. Hélas, je n’ai pas trouvé de véhicule disponible. Je suis prêt à payer cash mais rien à faire, la disponibilité fait défaut», a-t-il souligné. La gestion de cette situation par les concessionnaires diffère.

«Certains vous disent que les véhicules seront réceptionnés dans trois mois et exigent le payement de la totalité de la somme pour être parmi les premiers servis. Mais l’expérience des copains en la matière m’a renseigné que le délai va être prolongé jusqu’à six mois voire plus, alors j’hésite,

d’autant que je ne peux pas me permettre d’attendre tout ce temps», dira-t-il. La non-disponibilité des voitures est constatée chez la plus grande partie des concessionnaires installés à Alger. Cependant, certains prennent des commandes alors que d’autres bloquent l’opération jusqu’à s’assurer de l’arrivée des voitures au stock.

«On m’a fait revenir plus de trois fois pour faire la commande, mais les agents commerciaux refusent de la prendre argumentant cela par le manque de voiture pour l’instant», dira un autre citoyen avant d’ajouter : «Ils expliquent cela par le fait qu’il y a des gens qui attendent la livraison des voitures alors il ne faut pas allonger davantage cette liste. D’autres n’hésitent pas à prendre la commande au risque de ne pas l’honorer», a-t-il affirmé.

Les citoyens rencontrés se sont plaints d’autres problèmes. «J’attendais de prendre une voiture chez un concessionnaire. Le jour où il a annoncé la disponibilité des véhicules, je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas de voitures qui répondent aux caractéristiques que j’ai voulu avoir. J’ai attendu pour rien finalement car je n’étais pas prêt à prendre ce qu’il y avait dans l’offre», affirme un client.

Cette anomalie est imputée à plusieurs facteurs. Certains évoquent des lenteurs dans les procédures de dédouanement, notamment pour les véhicules achetés avec licence vu qu’elles se taillent la part du lion dans les lots réceptionnés par les concessionnaires.

D’autres affirment que les concessionnaires effectuent leurs commandes auprès des constructeurs en fonction des demandes exprimées, ce qui fait que les stocks sont vidés durant les autres périodes de l’année. Certains concessionnaires affirment qu’«il se pourrait certes qu’il y ait quelques circonstances

qui pourraient avoir des conséquences sur la date de livraison, lesquelles sont liées, entre autres, à la délivrance de la carte jaune par les services de la wilaya, ainsi qu’à la disponibilité du véhicule commandé».

K. A./N. B.