Répression de la manifestation du samedi : le démenti de la DGSN

Dans un communiqué, la Cellule de Communication et Presse de la Direction Générale de La Sûreté Nationale (DGSN) a démenti catégoriquement l’utilisation d’éléments de sécurité nationale la violence contre des manifestants, le samedi 07 mars à Alger.

La Direction Générale de la Sûreté Nationale, tout en assurant que ces propos diffamatoires sont dénués de tout fondement, elle a affirmé par ailleurs dans le communiqué que « ses forces ont enregistré des marches non autorisées dans l’une des rues de la capitale ».

Le communiqué a également indiqué que « cette marche a perturbé la circulation et provoqué la fermeture de certains magasins », ce qui « a incité la police à intervenir conformément aux lois et règlements en vigueur dans de tels cas,pour maintenir l’ordre public, rouvrir la voie à la circulation et rétablir la quiétude parmi les citoyens », plusieurs manifestants à la marche ont été arrêtés et certains d’entre eux seront présentés aux autorités judiciaires compétentes pour examiner leur cas ».