Reportage: au coeur de la « Meidate Errahmane » des scouts musulmans d’Oran

Reportage: au coeur de la « Meidate Errahmane » des scouts musulmans d’Oran

Jeudi 31 mai, 14 ème jour de Ramadan, un soleil éclatant inonde la ville d’Oran, de nombreux oranais et oranaises s’empressent de faire leurs dernières courses afin de concocter un délicieux repas pour rompre le jeûne une fois le soleil couché.

Malheureusement, beaucoup d’autres n’ont pas cette chance. Et c’est ainsi que de nombreuses bonnes âmes se dévouent afin d’offrir un repas complet au plus démunis. Parmi ceux-là, il y a la troupe des scouts musulmans d’Oran qui organisent, et cela en partenariat avec Coca-Cola Algérie, une grande opération appelée « Meidate Errahmane » .

Première étape, la région de Gdyel, à quelques kilomètres d’Oran. Dans une école, des jeunes gens préparent tout au long de la journée des repas. Leurs destinataires: une soixantaine de familles de la commune. Au menu du jour, la fameuse Hrira, une des spécialités locales incontournables durant le Ramadan, une salade composée, et du tajine ezzitoune. Mais comment ces repas finiront dans les foyers concernés de Gdyel? par un moyen très écologique: le vélo! des jeunes scouts de la wilaya d’Oran arpentent les rues de Gdyel pour distribuer les repas en vélo aux différentes familles de cette ville. Voilà une excellente idée pour concilier protection de l’environnement et bienfaisance!

Ensuite, le rendez-vous est pris aux abords de la ville, car les automobilistes ne sont pas en reste. En effet, l’opération de solidarité inclut aussi les retardataires et cela pour éviter les excès de vitesse et les accidents de la route à l’approche du moment de l’Iftar. Alors, des boîtes contenant de quoi rompre le jeûne sont distribuées au niveau du rond-point « El Bahia » à l’entrée d’Oran.

Dernière étape de notre escapade oranaise, le restaurant Errahma de la commune de Oued Tlélat. A l’arrivée, tout le monde s’active, il est 19h20, et le adhan du Maghreb retentira dans une heure environ. De jeunes scouts s’affairent à répartir la « chamia » (la version oranaise du Kalb elouz, NDLR) dans des assiettes et à les placer sur chaque table du restaurant. À la cuisine, une employée de Coca-cola de la ville aide le reste de l’équipe des scouts à régler les derniers préparatifs. C’est dans cette ambiance chaleureuse que les gens de la commune arrivent.

D’autres employés de l’entreprise américaine se joignent à la fête et terminent de servir les hriras, tajines zitounes, salades, et autres plats de riz au poisson sur les différentes tables avec les scouts musulmans. Ce iftar sera bien entendu arrosé de boissons de la firme internationale qui sponsorise l’opération.

La mosquée toute proche annonce l’Iftar, il est temps de passer à table, sauf pour une partie des scouts qui attendront que tout le monde soit bien servi pour manger. À la fin du repas, il est l’heure du nettoyage, et tout le monde met la main à la pâte dans la joie et la bonne humeur.

Cette opération se prolongera tout au long du mois de Ramadan. Pour les scouts musulmans, il s’agit là d’une occasion pour eux de rappeler le sens du partage de ce mois sacré. Pour la marque Coca-cola, c’est aussi cette idée de partage qui l’a poussé à participer à cette opération, en espérant inspirer d’autres à aider les plus démunis, et cela que ce soit durant ce mois sacré, ou tout au long de l’année.