Report du match JSK – USMA : le wali de Tizi-Ouzou discrédite Medouar

Report du match JSK – USMA : le wali de Tizi-Ouzou discrédite Medouar

Le président de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar, a reporté le match JSK-USMA 24 heures seulement après une « mise au point » adressée aux clubs concernés par des matchs retards. Le premier homme à la LFP vient de perdre encore sa crédibilité.

Prévu initialement aujourd’hui le 16 avril à 22h, le match JSK-USMA, pour le compte de la mise à jour de la 18e journée de la Ligue 1 Mobilis, a été reporté. La nouvelle était tombée dans la soirée de vendredi dernier. Et ce, « suite à la correspondance référenciée N° 1666/2023 émanant de Monsieur le Wali de Tizi Ouzou relative au report de ledit match ». A justifié la LFP sa décision.

Et pourtant, 24 heures seulement avant, la structure à Abdelkrim Medouar a adressé une « mise au point » aux clubs concernés par des matchs retards. En effet, elle a indiqué qu’elle « ne peut donner une suite favorable aux demandes de report ». Et ce en raison du « cumul important des matchs en retard dus à la participation des clubs algériens aux différentes compétitions africaines. Le programme chargé des rencontres jusqu’à la fin de la saison et la nécessité de terminer le championnat dans les délais fixés. Et enfin, la demande exprimée par les membres de l’assemblée générale lors de la dernière assemblée générale ordinaire de la LFP et les correspondances des clubs pour apurer les matchs en retard avant de reprendre le championnat afin de préserver l’éthique sportive”.

A LIRE AUSSI : 1/4 de finale CL – CC / CAF : les clubs algériens fixés sur les dates des matchs 

Quand le wali de Tizi-Ouzou discrédite Medouar

Selon des informations relayées par certains médias, les supporters de la JSK auraient menacé de manifester leur colère pour dénoncer l’arbitrage vicieux dont est victime leur équipe favorite. Ce serait la raison pour laquelle le wali de Tizi-Ouzou a demandé le report du match JSK-USMA.

Et après «concertations», la LFP a proposé la solution imparable pour que le match n’ait pas lieu. C’est-à-dire le wali décrète l’impossibilité de programmer le match en question sur le territoire de la wilaya. Un scénario devant lequel personne n’a à redire tant l’autorité publique locale a toute la latitude de donner ou pas les autorisations y afférentes à l’organisation de toute activité sur son territoire. Même la FAF n’y pouvait rien.

Il faut dire qu’Abdelkrim Medouar avait peut-être mieux à faire que de s’aventurer et proclamer l’inviolabilité de l’éthique sportive par le respect du calendrier. Une «maladresse» que le premier responsable à la Ligue payera de sa crédibilité.

A LIRE AUSSI : La JSK victime de l’arbitrage : le manager général, Belkaïd, lâche une bombe

Le CRB affiche son mécontentement

Le report du match du match JSK-USMA a fait des mécontents. En effet, le CRB a contesté la décision de maintenir son match face au MCO, dans la mesure où il est lui également engagée en Ligue des Champions Africaine. Pis encore, le Chabab fera un déplacement de 400klm vers la ville d’El-Bahia, avant de recevoir vendredi le représentant sud-africain Mamelodi Sundowns.

Pour les Bélouizdadis, leur équipe était prioritaire du report. Mais selon des informations, les Hamraoua ont exercé une pression pour que la LFP ne reporte pas le match. Ils voudraient certainement profiter de l’état physique des joueurs du CRB, qui ont enchainé trois matchs en une semaine, pour espérer remporter le match et poursuivre ainsi leur mission de sauvetage.