Rendez-vous visas Schengen, recours aux intermédiaires : TLS Contact explique

Rendez-vous visas Schengen, recours aux intermédiaires : TLS Contact explique

La question des visas suscite de nombreuses questions chez les Algériens. Notamment, en ce qui concerne la disponibilité des rendez-vous visas. À de nombreuses reprises, les centres de traitement des demandes évoquent ce sujet et mettent en garde contre le recours à des intermédiaires.

Dans ce sillage, intervenant dans l’émission tunisienne “Midi Show”, de l’animateur Elyes Gharbi, le responsable régional de TLS Contact pour l’Afrique du Nord, en l’occurrence Bassem Missaoui est revenu sur la question des rendez-vous visas.

TLS Contact s’exprime au sujet des rendez-vous visas Schengen

En raison de la forte demande sur les rendez-vous visas, de nombreux intermédiaires sont apparus pour profiter de ce marché juteux. Le recours à ces intermédiaires oblige le demandeur de visa de payer des sommes colossales en échange d’un simple rendez-vous, qu’on peut obtenir gratuitement chez TLS Contact.

Une autre conséquence de ce recours à des intermédiaires est l’indisponibilité de ces rendez-vous. Dans ce sillage, Bassem Missaoui a expliqué lors de son intervention à Midi Show a affirmé que ces intermédiaires ne sont pas en capacité d’obtenir des rendez-vous “blanc” en faveur de leurs clients sur le site de ce prestataire.

Par ailleurs, le responsable régional de TLS Contact pour l’Afrique du Nord explique également que ces intermédiaires, dont les agences de voyages, bloquent des rendez-vous dès que certains sont disponibles, grâce à des comptes qu’ils ont, eux-mêmes, créé pour leurs clients.

TLS Contact : hausse de la demande sur les visas Schengen

Missaoui a également rappelé que les intermédiaires, mais aussi les demandeurs peuvent solliciter les services des consulats et des ambassades pour obtenir un rendez-vous. Mais le dépôt et le traitement des dossiers des demandes de visas se font uniquement au niveau des centres de TLS Contact, tout en réfutant les possibilités de travail et de collaboration avec des intermédiaires et des agences de voyages.

Pour expliquer l’indisponibilité de ces rendez-vous visas, Bassem El Missaoui a évoqué la hausse de la demande sur ce document de voyage, et que l’offre ne suffit pas pour couvrir la totalité de cette demande.


| À LIRE AUSSI :

>> Algérie – Italie : ouverture d’un consulat général à Naples
>> Paiement des frais de visas : l’ambassade du Royaume-Uni à Alger publie une note importante