Renault roule pour l’Algérie

Renault roule pour l’Algérie

renaultalgerie-home_headerphoto.jpgTrès enclin à se développer sur tous les marchés du monde, Renault n’en privilégie pas moins certaines contrées. Comme l’Algérie par exemple, où le constructeur français est leader en volume de ventes et a réalisé en 2009 son record, en termes d’unités écoulées comme de part de marché.

Et le Losange ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, avec notamment l’arrivée du Dacia Duster et d’une usine de production.

Les affaires marchent pour Renault en Algérie. Premier constructeur du territoire, la marque au Losange vient notamment de commercialiser sa 25 000e Symbol avec 4 394 modèles écoulés au premier trimestre 2010, qui sont venus s’ajouter aux 17 778 déjà vendus sur toute l’année 2009. Fer de lance du groupe Renault dans les zones hors Europe occidentale (Europe de l’Est, Amérique du Sud, Maghreb) et surtout en Algérie, la Symbol est en fait une sorte de Clio II à coffre.

Mais Renault en Algérie ne se limite pas à la commercialisation de la Symbol, loin s’en faut. Treize modèles au total y sont en effet distribués par le constructeur français : Laguna, Mégane II berline 4 et 5 portes, Mégane III, Scénic, Clio III, Clio Campus, Clio tricorps, Kangoo, Kangoo Express, Trafic, Trafic combi, Master et donc Symbol. Si on y ajoute les Logan et Sandero de Dacia, Renault possède un catalogue pour le moins exhaustif et les chiffres de l’année 2009 prouvent que ces efforts ne sont pas vains.

Plus de 20% de part de marché, une première

Avec 56 085 véhicules vendus à fin décembre 2009, Renault Algérie a en effet progressé de 29% par rapport à 2008, nanti de 12 747 unités supplémentaires. Sur le seul mois de décembre dernier, la progression est encore plus édifiante puisqu’en passant de 1 575 à 2 330 immatriculations, le contingent s’est élevé quasiment de moitié (+48%). Pour la Symbol en particulier, le volume de ventes en 2009 a également enregistré une hausse de 48%, devancée ensuite par la… Logan lors du premier trimestre 2010 (4 841 immatriculations de janvier à mars, à +27,70% par rapport à la même période en 2009).

En plus des véhicules déjà commercialisés, la Mégane coupé vient d’être présentée par Renault Algérie, preuve de l’ambition de plus en plus importante du Losange. Depuis 2002 et l’augmentation à 100% de la participation de Renault dans sa filiale commerciale Renault Algérie Spa, l’histoire est progressivement en marche et les 23,4% de part de marché en 2009 constituent tout simplement un record, après les 18% de 2006 ou les 17,5% de 2008.

Bientôt un réseau de distribution directe ?

Tout en développant toujours plus de centres combinés Renault et Dacia dans le pays, dont le 60e inauguré il y a quelques jours à Réghaïa, le Losange a proposé durant les 24 premiers jours du mois d’avril une offre promotionnelle baptisée « 24 jours chrono », avec des remises sur les Symbol, Campus, Master ainsi que sur la Dacia Logan. Une nouvelle Clio III I-TOUCH était elle associée à un Ipod offert en finition Dynamique.

Alors que le Duster est commercialisé dès le 5 mai en Algérie et devrait encore conforter le groupe Renault dans sa tendance actuelle (au vu du succès des premières commandes en France), les projets ne s’arrêtent pas là. La Société nationale des véhicules industriels (SNVI) en Algérie envisage de plus en plus sérieusement de créer son propre réseau de distribution sur le territoire, pour ne plus se contenter d’importer des véhicules étrangers.

L’usine de Rouiba (près d’Alger) devrait bientôt produire 50 000 Dacia Logan et Sandero et Renault Symbol par an, ce qui placerait inévitablement Renault en partenaire très particulier. Voire même privilégié.